Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 21:03

 

ArcheGrandRex4.jpg

Comme chaque année, depuis mi-novembre, le Grand Rex propose sa célèbre férie des eaux avec le dessin animé de Noel.

L'Arche du Grand Rex a révêtu de superbe couleurs.

 

ArcheGrandRex2.jpg

 

ArcheGrandRex3.jpg

 

ArcheGrandRex5.jpg

 

ArcheGrandRex6.jpg

Le Grand Rex adapte sa féérie des eaux , avec plus de laser, et des thèmes musicaux au gout du jour (Black Eyed Peas ...).

 

RexPote.jpg

 

Longue Vie au Grand Rex

 

Et mes meilleurs voeux de bonhuer pour 2012

GdRexBonnesFetes.jpg

Repost 0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 21:10

Le Majestic : Place Aristide Briand - Neuville du Poitou

1---Neuville-.jpg

Situé à l'ombre d'un immense château d'eau se tient la petite salle du Majestic.

4---Majestic-palace-1912.jpg
Le Majestic en 1912 - Collection privée

Construite en 1910, la salle est créée par un groupe de musiciens . Son propriétaire, M. Jamet cède la salle en 1925 à M Ranvier qui la baptise le « Majestic Palace ».

5---NEUVILLE-de-POITOU_Le-Majestic-Palace-1933.jpg
Le Majestic Palace en 1933 - Collection privée

C'est alors une salle de bal avec une belle piste de danse en parquet, des tables et des chaises.

6---Neuville-Palace.jpg

Le Majestic Palace - Collection privée

Les projections cinématographiques ne s'y tiennent pas encore, celles-ci ont lieu dans la salle Ozanam.

7---Neuville-sllae.jpg
Collection privée

C'est le Foyer Neuvillois (qui q'occupait des projections dans la salle Ozanam) , qui en 1950 rachète la salle .Le propriétaire , Mr Sillard fait effectuer de nombreux travaux et c'est le 1 er février 1951 qu'est inauguré le Majestic comme salle de cinéma, théâtre et même salle de réception et patins à roulettes.

8---86-NEUVILLE-DE-POITOU---la-Salle-du-Cinema-Majectic-11.jpg
Le Majestic en 1952 - 340 fauteuils - Collection privée

 

9---NEUVILLE---La-Salle-des-Fetes---Cinema-1964.jpg

Le Majestic en 1964 - Collection Privée


En1976, le Majestic accueillait environ 500 spectateurs chaque semaine - 313 fauteuils (source Cinéma de France - 1977). Après avoir longtemps rythmé les loisirs neuvillois, le Majestic s'apprête à fermer ses portes au début des années 90.

2---Neuville.jpg

En 1995, sous l'impulsion du maire actuel, Jean Petit, le Majestic connaît une nouvelle vie. Le 4 juin 1999, le Majestic est de nouveau inauguré offrant 200 places pour le cinéma et 250 pour le théâtre.
Le Foyer, qui s'occupe toujours du Majestic, est devenu l'Association pour les Rencontres Culturelles (ARC) et est présidé par Mme Martine Gavid.

3---Majestic.jpg

Le Majestic propose toujours 1 à 2 films par semaine et accueille des concerts de Jazz (Neuville en Jazz) mais aussi du cinéma, essentiellement d'Art et Essai.

 

11---Majestic-Aujourdhui.jpg

La salle du Majestic aujourd'hui (© http://arc.neuville.pagesperso-orange.fr) 

 

Mise à jour du post du 1/11/2010.

Repost 0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 22:02

La sous-préfecture du Loiret possède un très beau Multiplexe

 

Le cinéma arrive à Montargis dès la fin du 19 eme siècle.


L’Alhambra : 56 rue / place de la république

31MontargisAvantAlhambra1908.jpg

Avant l’Alhambra en 1908 – collection privée 

Le merveilleux livre « Cinémas de France 1894 – 1918 » de Mr Jean-Jacques Meusy – Arcadia Editions , permet de retracer les premiers pas du cinéma à Montargis : L’arrivée du cinéma à Montargis est liée à Mr Ernest Grenier , forain, qui propose des projections cinématographiques dans son établissement.

En Aout 1914, lors de la déclaration de guerre le Théatre Grenier se trouvait à Montargis pour la foire à la Madeleine.

9MontargisAlhambraCP.jpg

L’Alhambra – collection privée 

L’établissement de 400 places est réquisitionné pour héberger les réservistes. La voiture publicitaire est elle transformée en ambulance. L’activité cinéma ne pouvant continuer, Ernest Grenier déménage son  matériel de projection à l’Alhambra, place de la république afin de le protéger.

13MONTARGISAlhambraCP.jpg

L’Alhambra – collection privée 

L’Alhambra est une salle de variétés créée en 1913. L’Alhambra sera occupée par l’armée jusqu’en Aout 1915. C’est après qu’Ernest Grenier en fait une salle de cinéma. Il en sera le directeur jusqu’en 1918.

14MontargisAlhambra1948.jpg

L’Alhambra en 1948 – collection privée 

En 1950, l’Alhambra ,avec ses 600 fauteuils est une des 3 salles de Montargis. Propriété de Mr Maurice Mignon et Mr Delcoustal. La famille Reynaud (Sté Gatinaise de Spectacle ) prend possession de l’Alhambra au début des années 60.La salle unique connait une importante rénovation en 1989.

4MontargisAlhambraAirSystem.jpg 

La Destruction de l’Alhambra ©AirSystem

La nouvelle salle de 400 places (direction Jean-Fabrice Reynaud) conservant le volume original est devenue la salle phare de Montargis et est inaugurée avec la projection du film « Hiver 54 » de Denis Amar avec Lambert Wilson.

5MontargisalhambraAirSystem.jpg

La Destruction de l’Alhambra ©AirSystem 

La salle unique de l’Alhambra fermera le 6 Novembre 2006, laissant le cinéma Les Ecrans assurer la survie du cinéma à Montargis. 

6MontargisalhambraAirSystem.jpg

La Destruction de l’Alhambra ©AirSystem 

 

Lien pour les photos de l’Alhambra : http://www.air-systeme.com/

 

Pathé : 2 rue Gudin

Je ne trouve pas de trace de la création de cette salle de cinéma montargois. En 1950, cette salle comportait 400 fauteuils. Elle appartenait alors aux mêmes propriétaires que l’Alhambra. Au début des années 60, le Pathé devient propriété de la famille Reynaud. Il fermera en 1967. Il ne reste plus de trace de ce cinéma

 

Le Tivoli : 1 avenue du Général de Gaulle

11MontargisTivoliInondation1910.jpg

Le Tivoli lors des inondations de 1910 – collection privée 

Le Tivoli est au départ une salle de spectacle construite le long du Loing.

1MontargisSalledesfetesTvoli.jpg

Le Tivoli et la salle des fêtes (vue Aérienne) – Collection privée 

C’est en  unique salle de cinéma de presque 700 places.

12MontargisTivoli.jpg

Le Tivoli– collection privée

La salle appartenait alors à Mr , que les grands parents et arrières grands-parents de Jean-Fabrice Reynaud lance le cinéma le Tivoli. Cette salle de  1000 places en 1950 (Mr Maxime Reynaud) verra sa capacité réduite à 871 fauteuils en 1970. En 1960 , Mme Marie-Madeleine Reynaud est à la tête des 3 cinémas Montargois : l’Alhambra – le Pathé et le Tivoli (dont les fauteuils ont été changés en 1955 –La Cinématographie Française Avril 55).

En 1970, Le Tivoli et l’Alhambra sont aux mains de Daniel Reynaud (qui dirige alors une dizaine de salle dans le département de la Marne (Chalons en Champagne-Epernay-Mourmelon-Vertus-Vitry le François-Reims (l’Opéra) )– et Auxerre dans l’Yonne. Le Tivoli fermera dans la 2 eme moitié des années 80.

Aujourd’hui, à la place du Tivoli, à deux pas de la salle des fêtes, se tient la médiathèque de Montargis ; dont l’architecture moderne est très éloignée du Tivoli original.

16MontargisMeidathequeTivoli.jpg

La Médiathèque Tivoli en 2011

 

Les Ecrans : 60 place de la République

C’est en 1977, à 2 numéros de rue de l’Alhambra, qu’ouvre ce complexe de 4 salles.

2Montargislesecransgoogle.jpg

Les Ecrans ©googlemaps

Concurrent des salles de cinémas de la famille Reynaud, ce cinéma possédait 1 salle de 200 places et 3 de 100 places environs.

3MontargisLesecrans2google.jpg

Les Ecrans ©googlemaps

En 1984, les Ecrans rentrent dans la famille Reynaud. Après la fermeture de l’Alhambra , les Ecrans vont rester le seul cinéma (vieillissant) de Montargis jusqu’à la veille de l’ouverture du multiplexe Alticiné…en janvier 2008.

17MontargisBoulangerieLesEcrans.jpg

Ce qu’il reste de l’existence des cinémas Alhambra et Ecrans

 

L’Alticiné : 60 rue du Port

7MontargisAlticineconstructionAirsystem.jpg

La construction de l’Alticine ©AirSystem

C’est en 1997, que le projet de multiplexe commence à naitre dans l’esprit de Jean-Fabrice Reynaud (directeurs des salles l’Opéra de Reims, CinéMoviking à Saint Lo . Au début des années 2000, la fréquentation cinématographique de Montargis est préoccupante.

8MontargisAlticineConstructionAirsystem.jpg

La construction de l’Alticine ©AirSystem

Montargis  accueillait en 2000 , 147 000 spectateurs sur 5 Ecrans (les Ecrans & l’Alhambra), 173 000 en 2001, 160 000 en 2002, 151 000 en 2003, 156 000 en 2004, 134 000 en 2005, 141 000 en 2006 et 114 000 entrées en 2007 (sur 4 salles, suite à la fermeture de l’Alhambra). La fréquentation en 2008, fera un bon de +120% avec l’ouverture fin janvier de l’Alticiné, soit au total 252 000 spectateurs. L’Alticiné, seul salle de cinéma de Montargis, accueillera dans ses 9 salles 308 000 spectateurs en 2010 (vs 298 661 entrées en 2009) .

18MontargisAlticine.jpg

Pour se rendre à l’Alticine

Le pari est gagné.

19MontargisAlticine.jpg

Accès à l’Alticine

L’Alticiné c’est un complexe de 9 salles de 454 à 72 fauteuils.

20bisMontargisAlticine.jpgLa Façade de l’Alticiné

Dirigé par Martine Nicolas , l’Alticiné propose des séances Art et Essai (en collaboration avec l’association les Cramés de la Bobine) , des animations et avant-premières.

21MontargisAlticineHall.jpg

Le hall de l’Alticiné

22MontargisHall.jpg

Le Hall de l ‘Alticine

A date, deux salles sont équipées en numérique 3D…les autres ne devraient pas tarder.

23MontargisAlticineLogo.jpg

le logo de l’Alticine

Pourquoi ce nom d’Alticiné… ? Jean-Fabrice Reynaud a appelé son multiplexe Alticiné en hommage à sa famille, pionnière du cinéma à Montargis, en reprenant le début des 2 premiers cinémas familiaux : ALhambra et TIvoli.

 

Salle des Fêtes : à côté du Tivoli

10MontargissalledesfetesCP.jpgSalle des Fêtes – collection privée

Petit détour par la salle des fêtes, qui sans être un cinéma , reste un beau bâtiment abritant une très belle salle Art-Déco ( hélas, fermée lors de mon passage).

15MontargisSalledesfetes.jpg

La façade de la Salle des Fêtes en 2011

Conçue par l’Architecte Louis Philippon, la salle est inaugurée en 1925. La salle des fêtes de Montargis sera rénovée de 1993 à 2007 par l’architecte Michel Pontailler (Montargis).

Quelques belles cartes postales …

30MontargisSalledesfetesBenazetInauguration.jpg

La Salle des Fêtes lors de son inauguration – collection privée

28MontargisSalledesfetesInterieur1927.jpg

La Salle des Fêtes en 1927 – collection privée

25MontargisSalledesfetesBar1928.jpg

La Salle des Fêtes – Le bar en 1928 – collection privée

24MontargissalledesfetesEscalier1931.jpg

La Salle des Fêtes en 1931 – collection privée

26MontargisSalledesfetesinterieur.jpg

La Salle des Fêtes – collection privée

27MontargisSalledesfetesinterieur.jpg

 La Salle des Fêtes – collection privée

29MontargisSalledesfetesTivoli.jpg

La Salle des Fêtes et le Tivoli – collection privée

 

 

Repost 0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 21:18

Petite incursion autour de la vie d’une salle de cinéma, qui connait ses dernières heures. Un des derniers vestiges des salles de cinéma de quartier boulonnaises disparaît en ce moment.

4RoyalAout2011.jpg

  Le Kursaal / Royal   : 131 Bis Route de la Reine

11Royalannee90002

Le Royal dans les années 90

  Ce 18 Novembre 2011, le Kursaal / Royal, première salle de cinéma Boulonnaise est presque entièrement détruite.

3RoyalJuillet2009.jpg

  Le Royal en juillet 2009

2RoyalJuillet2009

  Hall en 2009

1RoyalJuillet2009  

  Façade en 2009

Construit en 1911, l’imposante façade du Royal a fait pendant un siècle partie du décor des usagers de la Route de la Reine.

7RoyalAout2011.jpg                                   

Le Royal en août 2011

Connu au début de son activité, sous le nom de Kursaal (1 000 places en 1950), le bâtiment a fait réver , rire, frissonner et prier de nombreux spectateurs et automobilistes se rendant à Saint Cloud ou Paris.

9kursaaloct1923cinemagazi001 copie

   Programme ©Cinemagazine 1923

Suite à son rachat par Pathé en 1935, le Kursaal est rénové.  Le Kursaal connaîtra des rénovations (706 places en 1960).

 8kursaaldec1957001.jpg                                  

Travaux aux Kursaal par la Sté Marocaine de Travaux ©Cinématographie Française 1957

C’est à la fin des années 50, que le Kursaal devient Royal.

14Royalfigaro1969.jpg                                  

Programme 1969 ©le Figaro

En 1971, le Royal tombre dans les mains d’UGC. Il ferme une première fois en 1975. Et rouvre …

12RoyalOfficiel1976001.jpg

  Programme 1976 ©L’Officiel des spectacles

Étonnement, la grande salle n’est pas divisée en plusieurs salles

10Royal2411cinephilia1981001.jpg                                   

Programme Novembre 1981

Le Royal jouera sa dernière séance en 1985

5RoyalAout2011.jpg                               

 Royal en août 2011

Depuis 25 ans, la grande salle de 700 places du Royal est devenue lieu de culte.

6RoyalAout2011.jpg                                   

Et puis, après avoir été muré, Le cinéma Kursaal / Royal voit les grues et autres tracteurs se mettre à l’œuvre en ce funeste mois de novembre 2011.

13RoyalNov2011Destruction.jpg

La destruction le 18 Novembre 2011                                    

 

Je vous invite tous à regarder le montage réalisé par Jean-Marc Philippe sur les salles de cinéma boulonnaises

http://www.dailymotion.com/video/xbqzcx_salles-de-cinema-boulogne-billancou_shortfilms

 

Sources : Le Parisien – La Cinématographie Française –

Remerciements à Emmanuel et François-Xavier, boulonnais et fervents défenseurs de l’affichage.

 

Repost 0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 20:30

En arrivant dans cette commune de plus de 5000 habitants, vous trouverez facilement le cinéma de la ville grâce à son fléchage omniprésent, cela prouvant l'attachement de la municipalité à son « Normandy ».

1---Normandy-Flechage.jpg

Tout d'abord, passons par le Boulevard du Calvaire.

Palace : 4 Boulevard du Calvaire

4 - PalaceIl est fait mention dans le livre de François Fouquet - Neufchatel en Bray : Ville Martyrisée d'un cinéma en 1939.

Pour ma part, l'annuaire Bellefaye recense en 1950 la salle de cinéma du Palace, avec une capacité de 490 places.

5---Palace.jpgLa salle, propriété de  Mr André Lacordelle (le Palace de Darnetal), fermera ses portes au début des années 70.

6 - Palace

Le bâtiment abrite aujourd'hui l'association de Tennis de Table de Neufchatel en Bray « Raquette Neufchateloise » et est nommée salle Raymond Champion.

 

Le Normandy : 8 rue Poissonnière

La salle unique du Normandy est référencée dès 1970 dans les annuaires Bellefaye.

Propriété de Mr Albert Defrance (La famille Defrance possédant déjà de nombreuses petites salles de cinéma dans l'Eure, la Somme et l'Oise), la salle de 260 places est reprise en Juin 1996 par la municipalité.

2---Normandy-Facade.jpgD'important travaux sont alors effectués avec l'aide du CNC et du Conseil Général : Mise aux normes, réfection de le façade (Budget global de 2.7 Millions de Francs soit 400 000 Euros).

Pendant ces travaux, des projections bimensuelles seront effectuées au Théâtre de Neufchatel.

7---Theatre.jpgRéouvert en Octobre 97, le Normandy sera alors pris en main pendant 11 ans par Mr Denis Lecat qui assurera les projections et bien plus dans la nouvelle salle rénovée. La salle de cinéma du Normandy bénéficiera d'un accord avec Noe Cinémas pour la programmation, Richard Patry (Noe Cinéma) qualifiant Mr Lecat de « passionné ».

Suite au départ à la retraite de Mr Lecat, Stéphanie Molho est en charge depuis juillet 2009 du Normandy. La pérennité du cinéma à Neufchatel en Bray est assuré avec dynamisme. Le nombre de projection est accru, et la fréquentation augmente de 20%.

3 - Normandy Enseigne

La salle de 227 places du Normandy vise maintenant l'appellation Art et Essai.

Dernier projet en date, la cabine de projection du Normandy devrait s'équiper d'ici début 2012 d'un projecteur numérique. Une belle histoire à suivre…...

3---Normandy-programme.jpg

Mise à jour du post du 13 juin 2011

Source Le Film Français – Annuaire Bellefaye – ParisNormandie.



Repost 0
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 16:43

Sans salle de cinéma depuis plus de 25 ans, les Crépynois  vont connaitre bientôt l’arrivée d’un cinéma

Mais en 1950, Crépy en Valois possédait 2 salles de cinéma .

Eden : 70 rue Nationale.

Salle unique de 600 places , elle existait en 1950, mais a déjà disparu en 1960. Actuellement une banque.

3-CrepyenvaloisCinemaEden

Familial :

En 1950. Le Familial était une salle de 362 places , sis au 24 rue Saint Denis et dirigée par Louis Pillebout (domicilié rue Chopinet)

En 1960 et 70, l’annuaire Bellefaye situe le Familial (326 pl) rue Chopinet avec Mr Pillebout et Husson à sa tête. Mais, hélas rien ne laisse deviner , visible de ces rues, l’existence passée d’une salle de cinéma.


Royal : 18 bis rue Jean Jacques Rousseau

Salle de 600 places en 1950, il reste le bâtiment de cette salle fermée après 1976

4-CrepyenvaloisCinemaRoyal

Aujourd’hui, le Royal est une salle de sport. Il ne reste hélas plus rien de son passé de salle de cinéma à l’intérieur.

 

Salle des Fêtes : Av du général Leclerc

1 - Salle des Fêtes

La salle des fêtes de Crépy en Valois héberge une fois par mois , des projections cinématographiques.(Organisation Cine Rural 60)

2-SalledesFetesCrepyenvaloisCineRural60


Et le Futur :

Depuis 2007, le projet d’un Miniplex se dessine . C’est sur l’ancienne zone de fret de la SNCF – le long du boulevard Victor Hugo (terrain racheté par la municipalité ) que doit sortir de terre en 2013 ce cinéma de 4 salles. Le financement est prévu 1/3 la ville de Crépy en Valois, ¼ le CNC et le reste par l’exploitant. (l’étude de marché prévoit une fréquentation de 90 000 entrées annuelles malgré la présence des cinémas de Compiègne et du futur multiplexe de Chambly (oise))

Mais le projet prévu pour un Miniplex , bowling … est sans cesse retardé. Les derniers articles prévoient officiellement une ouverture pour fin 2013.

 

Repost 0
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 20:15

La ville de Corbeil-Essonne  a bien failli voir disparaitre son seul et unique cinéma début 2011.

Cela aurait été un mauvais tour pour la commune de Corbeil qui a vu naitre en 1868 Auguste Bluysen qui deviendra plus tard l’architecte du superbe Grand Rex de Paris.

La revue Cinémagazine en 1922 et 1926 recense une « Cinéma-Théatre » ouvert uniquement les Vendredi , Samedi et Dimanche (aucune adresse spécifiée).

Mais commençons notre tour des cinémas de Corbeil-Essonne :


L’Artistic (devenu Rex) : 50 rue Oberkampf


Situé dans une petite rue pavillonnaire, cette salle unique de 500 fauteuils en 1950 (Mr A.Barrière) ferma à la fin des années 70, le bâtiment est aujourd’hui une mosquée (située au 60 de la même rue).

12 - Rex Corbeil

Artistic en 2011

L’Artistic s’appelera ou sera référencé  en tant que Rex à la fin des années 60. L’annuaire Bellefaye de 1970 cite la société Rex Corbeil.(Robert Delavarenne + F.Delaunay). Le quotidien le Figaro en 1969 donne le programme du cinéma Rex : Duel dans le Pacifique & Promesse.

 

Le Stella : 3 rue du Tron Patrix

Il ne reste plus rien de ce cinéma situé dans une rue parallèle à l’Essonne. Il semble être pourtant le 1 ere cinéma de Corbeil. Inauguré en 1819, le Théâtre Martin connu ses heures de gloire jusqu’en 1870. Abandonné de puis 1880, c’est au début du XXeme siècle que fut créé le cinéma. En 1950 , le Stella (Mr Letournaux)  comporte 400 fauteuils. Le Stella fermera ses portes en 1965 pour être transformé en entrepôt. Le bâtiment sera racheté par la mairie pour être détruit à la fin des années 90.

 

Le Feray Palace : 2 rue Feray

En 1870 se dressait au 2 de la rue Feray , le théâtre Lyrique. Situé dans une rue toute proche de la rivière Essonne, Le Feray Palace était en 1950 une belle et unique salle de cinéma de presque 700 places. La salle appartenait alors à Mr A.Barrière, propriétaire de l’Artistic (à quelques pâtés de maison de là) et du Palace de Clichy.

Devenu propriété de Mr et Mme Espardillier, le Feray est rénové en 1962. La salle de 700 places , située en centre ville connait une totale modernisation. Le plafond surbaissé est composé d’Aluminium et de laine de verre pour une meilleure isolation thermique et phonique .

1 - CorbeilFeray1962AvantSalle

Feray : Avant de la salle après les travaux de 1962. ©la Cinématographie Française.

Les tentures murales sont refaites ainsi que le rideau de scène. De nouveaux luminaires de la société Luminux sont installés. Les fauteuils Quinette sont rénovés. L’écran est modifié et pour les projections Cinémascope , le Feray bénéficie d’un écran de 8m x3.5m.

2 - CorbeilFeray1962ArriereSalle

Feray : l’arrière de la salle en 1962 (avec le balcon) ©La Cinématographie Française.

Au fond, la pente de la salle de la salle est modifiée pour une meilleure visibilité. Le Hall (portes, sol) est changé. Les allées donnant accès à l’orchestre, balcon et au promenoir sont désormais revêtu de moquette de laine rouge. Les travaux ont duré 30 jours.

Dans un Figaro de 1969 , le Feray (nommé Palace) projetait « Un amour de Coccinelle » et « l’Ange Rouge ».. Le Feray Palace connaitra un long déclin, avec une fin de vie orienté vers les films populaires  (en 74 : Le Gang des Dobermans & Les 6 super karatés et en 76 : Croc Blanc – Superwomen & Casse sur la ville)

9 - pariscopecorbeil07121977001

©Pariscope Décembre 1977.

La Feray Palace jouera sa dernière séance à la fin des années 70.


Centre Culturel Pabo Neruda : 22 rue Marcel Cachin

Inauguré en 1973,ce lieu proposera dans sa salle de 500 places , quelques séances de cinéma jusqu’au milieu des années 90.


L’Arcel (ex Eden) : 15 place Leon Cassé.

4 - Arcel Facade

l'Arcel en Aout 2011

Le plus vieux cinéma du département de l’Essonne a bien failli fermer définitivement ses portes en début d’année.

Salle de spectacle en 1913,puis cinéma dès la première guerre mondiale, le cinéma sera nommé Eden en 1931. Situé dans la commune d’Essonne (rattaché à Corbeil par la suite), l’Eden est une grande salle de 539 places dont l’entrée se fait par le 25/29 rue de Paris (RN7). Aujourd’hui, il s’agit de la sortie de secours de la salle 3

La salle unique avec ses fauteuils de velours rouge ne possédait pas de balcon et était orientée perpendiculairement à la rue de Paris. Rénové en 1946 et 1955 (installation du cinémascope), l’Eden (propriété de Mr Delaunay) accueillait grace à sa scène quelques pièces de théâtres et des chansonniers. Le hall comportait un petit bar et sa programmation était dans les 60, orientée vers les films américains , péplums et fantastiques (« Les 7 gladiateurs rebelles – L’homme le plus dangereux – Orgie des vampires » in Le Figaro Nov 1969).

C’est en 1972, toujours sous la bienveillance de la famille Delaunay, que le’Eden connait d’important travaux qui lui donneront sa forme actuelle. Renommé Arcel, l’entrée se fait désormais par la place Leon Cassé.

5 - Arcel Hall

Le Hall de l’Arcel en Aout 2011.

La salle de 500 places est désormais séparée en 2 salles de 256 et 120 places. (l’orientation de es salles est désormais parallèle à la rue de Pari. Un an après, une 3 eme salles de 55 places (ou 80 selon les sources) est rajoutée à la gauche du batiment.

3 - Arcel Acces salle 3

l’ancien projecteur « Century Westar » situé dans le couloir menant à la salle 3.

Une grande cabine de projection permet de gérer les salles 1 et 2. La cabine de la salle 3 se trouve au fond d’un couloir, mais c’est la seule climatisée !

13 - Arcel Projection 2

Cabine de Projection

L’Arcel est propriété de mr Leinheiser depuis les années 80.De nombreux travaux seront effectués pour aboutir en 1992 à l’agrandissement de l’ecran de la salle 1. Le son numérique

6 - Arcel1991001

L’Arcel en 1991

Mais les 3 salles de l’Arcel vont connaitre des difficultés. En 1988 ; l’Arcel accueillait 1927 spectateurs chaque semaine, 2 185 en 91, 2 244 en 92, 2 852 en 93 et 2 583 en 97.

8 - Arcel Facade Mars98001

L’Arcel en Mars 1998

Dix ans après, c’et 1 156 spectateurs (2066) qui se rendent en moyenne chaque semaine à l’Arcel.866 en 2007 , 588 en 2009 pour afficher un maigre résultat de 450 entrées hebdo en 2010. Le dernier cinéma de Corbeil Essonne est dans une très mauvaise passe.

10 - Facade Arcel 2011

L’Arcel en Aout 2011.

Et encore, l’Arcel a échappé au pire. Dès la fin des années 90 ; des projets de multiplexes fleurissent dans ce secteur de la 2ème couronne parisienne. En 1998, Alain Leinheiser est approché par UGC pour la création d’un multiplexe de 15 salles à proximité du centre commercial Art de Vivre situé aux confluents de la RN7 – N104 (Francilienne) et A6.  UGC programmait déjà les Arcels, mais souhaite dans le cadre de cette opération consacré l’Arcel uniquement à l’Art et Essai.

Mais le CDEC de l’Essonne ne donne pas son feu vert. De plus, le groupe CGR ouvre le 19 Décembre 2001, l’Espace Cinémas Evry comportant 10 salles (de 122 à 526 fauteuils).

16 - Arcel Salle 3

salle 3

Les murs de l’Arcel appartiennent depuis 2055 à la communauté de Seine-Essonne. Le fonds de commerce est propriété de l’ADCI (Association de Défense du Cinéma Indépendant) gérant aussi des établissements à Boussy saint Antoine et à Melun.

14 - Arcel Projection 3

Cabine de projection

En 2008 , la subvention allouée par Seine-Essonne est suspendue. Les travaux de modernisations utiles et nécessaires (entretiens- fauteuils- numériques) ne sont plus possibles. L’exploitant décide de mettre en vente le fond de commerce en fevrier 2011. Grace à la mobilisation de ses employés (réunions, pétitions, créations d’un groupe de travail), l’Arcel est sauvé. Repris par l’agglomération Seine Essonne , l’exploitation du cinéma de Corbeil-Essonne est sauvée. L’Arcel n’aura pas fermé ses portes.

15 - Arcel Projection 5

Dans la cabine de projection, l'ancienne machine à coudre qui permettait de racommoder les fauteuils abimés.

Les salles doivent être équipées d’ici peu de projecteurs numériques, et les installations rénovées. La politique tarifaire doit être révue et un partenariat avec les associations doivent permettre de redynamiser ce « petit » cinéma de quartier.

7 - Programme ArcelAout2011001

Programme Aout 2011

 

Sources : Bellefaye - Cinematographie Française - CNC - Corbeil Essonne.free - Le Pärisien

 

Repost 0
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 20:22

La capitale du Perche et sous préfecture de l'Eure et Loir, Nogent-le-Rotrou va connaître un grand changement de son paysage cinématographique.

En 1950, Nogent-le-Rotrou possédait 2 salles de cinéma, le Palace (410 places) et le Rex (400 places)
C'est entre 1960 et 1970 que le Palace fermera.

Le Rex : 25 place Saint Pol.

 

Le Rex, ouvert en 1937 est la seule la salle de cinéma subsistante au centre de Nogent-le-Rotrou.
A-CP-Rex-Nogent-annees-60.jpg
Le Rex dans les années 60 - Collection Privée
La salle unique d'une capacité aujourd'hui de 186 fauteuils est composée d'un balcon (71 places) et d'un orchestre (115 places).
La restitution sonore est effectuée en Dolby Numérique ou en DTS. Le Rex est équipé d'un vidéo projecteur et du 35MM .(en 1984, il est indiqué comme équipé en 70MM).
28NogentRex1994
Mais le Rex connaît des difficultés, En 1989, les exploitants Mr et mme Danois, après des années déficitaires, sont porches de la retraite.
La nouvelle équipe municipale rachette le fond de commerce et confie la gestion du Rex à la Société « Image à l'Appui ».
Exploité par Brigitte Montassier et Dominique Baudoin depuis 20 ans, le Rex propose en moyenne 3 à 4 films par semaine en multiprogrammation.
Très tôt, le projet de construction d'un complexe voit le jour. La mairie n'étant pas propriétaire des murs, ne peut modifier le Rex, il est envisagé de trouver un nouvel emplacement pouvant accueillir au moins 2 salles.
Nogent Rex 2009 1
Mais d'autres priorités amènent la mairie à différer cet important investissement.
Nogent Rex 2009 2
C'est en mai 2009, que le projet du complexe cinématographique Rex se concrétise.
D-28NogentFF062009.jpg
© Le Film Français.
Suite à la fermeture du concessionnaire Volkswagen (juste retour des choses quand on connaît le nombre de salles de cinéma fermées et transformées en garages ou supermarchés ... vieille chanson…), le nouveau Rex sera construit place du 11 Août.

Composé de 3 salles (220, 162 et 99 fauteuils) , ce nouveau complexe offrira tout le confort des salles de cinéma actuelles (Son numérique, salle gradinée, grand écran).
Accueillant chaque année environ 44 000 spectateurs sur la seule salle du Rex, des études effectuées en 2007 montrent que l'objectif de 60 à 70 000 spectateurs est possible sur les 3 futures salles.
Ce complexe de 3 salles au budget de plus de 3,3 Millions d'Euros est pris en charge au 2/3 par la municipalité de Nogent-le-Rotrou. C'est le cabinet Sahuc & Katchoura qui en est le concepteur.
Le nouveau Rex sera pour les cinéphiles percherons la possibilité d'accéder à une offre de films élargies.
L'ouverture du nouveau Rex est prévue pour l'automne 2010.

3 - Ancien Rex

Le nouveau REX a ouvert en octobre 2010, 2 semaines après la fermeture de l'ancien rex du centre ville.

2 - Nouveau Rex

Ce Miniplexe de 3 salles offre des salles gradinées pouvant accueillir les personnes handicapées.

1 - Nouveau Rex

Une salle est équipée en projection numerique.

Un avis de délégation de service publique relative à l'exploitation du cinéma à 3 écrans de la ville de Nogent le Rotrou (Affermage) a été publié en Aout 2011 dans le Film Français .

fréquentation moyenne escomptée : 65 à 70 000 entrées.

 

Mais, que deviendra l'ancienne salle du Rex ?

 

4 - Ancien Rex


Remerciement à mon frère Francis Comar, pour les photos du Rex prises en Octobre 2009 et à l'été 2011 (Ancien et nouveau Rex).

Mise à jour du dossier du 13 Avril 2010

Repost 0
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 23:31

St Michel de Maurienne (73)  Espace Cinema Le Savoie  16 avenue de la république (fevrier 2006).

 

Saint Michel de Maurienne possédait une salle de cinéma en 1950 : Le Rex, situé Grande Rue (280 places)

En 1960,70 et 1976, l'annuaire Bellefaye compte un cinéma nommé le Savoie - situé nouvelle Avenue.

En 1976, la salle est annoncée avec une capacité de 339 fauteuils et une fréquentation hebdomadaire de 180 entrées.

Mais en 1984, plus de cinéma répertorié à Saint Michel de Maurienne.

Le Savoie ou Espace Culturel Le Savoie exsite depuis 1992.

C'est aujourd'hui une salle de 188 places utilisée pour le cinéma et le théatre.

Le cinéma est classé Art et Essai et est membre du circuit Europa Cinéma
Ce cinema fonctionne avec la salle L'Embellie de Modane
Cette salle en gestion asociative a accueilli 9 200 spectateurs en 2010 grace à une programmation variée.
Le-savoie-st-michel.JPGLe Savoie en 2006

 

Mise à jour du 16 septembre 2011 (ancien post 29/03/2008) - © Laurent Comar

Source Annuaires Bellefaye - Films Français - Cinéma de France

Repost 0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 12:50
2 - Cine Ilais


Bon, nous revoilà encore dans ce petit cinéma de l'Ile D' Yeu.
Comme à chacun de mes passages sur l'Ile, j'en profite pour faire mon retard cinématographique...

 

1 - Cine Ilais Avril 2011

Les 2 Guillaume, le responsable de l'exploitation et le projectionniste de ce cinéma municipal m'ont autorisé à photographier la cabine de projection.
 
3 - Cine Ilais Cabine
En effet, la municipalité, propriétaire du Ciné Islais a préféré investir au plus vite dans la projection numérique, au détriment, il est vrai des 216 fauteuils qui n'ont pas été changés depuis une bonne douzaine d'année...
 
4 - Cine Ilais Numerique
Le projecteur numérique

Aujourd'hui plus de 90% des projections se font en numérique. En ce mois d'avril 2011, seul le film présenté dans le cadre du Ciné-Club était en 35MM
 
5 - Cine Ilais Cabine
Objet en voie de disparition
6 - Cine Ilais 35mm
Le projecteur 35MM (toujours en activité)
 
Et comme son ancien confrère du Casino des Cytises,  l'ancien projecteur qui a vu passer tant de kilomètres de pellicules usées , est présent dans le hall du Ciné Islais
 
7 - Cine Ilais vieux Projecteur
Posté le 4 Juillet 2011 - Maj 15 Septembre 2011 (réintegration des photos)


 

Repost 0

Présentation

  • : Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • : Histoire des salles de cinéma en activité ou disparues. Hommage aux Rex, Lux, Vox, Gaumont, UGC et autres Trianon que j'ai pu découvrir lors mes ballades. Parceque le cinéma se déguste avant tout sur Grand Ecran
  • Contact

Recherche