Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 13:47

La ville de Saint-Fargeau-Ponthierry ne possédait plus de cinéma depuis les années 80.

 En Janvier 1953, je trouve trace dans une publicité pour les fauteuils Gaston Quinette d’une salle de cinéma appelée Le Robinson, sis à Ponthierry ; mais sans autres renseignements.

 

3 - ABC Aout Enseigne 2011

ABC : 10 Avenue Albert Beaufils.

1 bis - ponthierry - avenue beaufils et cinéma ABC

Carte Postale - fin 1959-1960

En 1960, le Bellefaye recense l’ABC, salle de cinéma unique de 360 fauteuils, propriété de Raymond Lapierre ( Propriétaire aussi du Cinéma Majestic de Mennecy -91)1 - ABC St Fargeau 1991

l'ABC en 1991

En 1976, propriété d’ Alain Sauret, l’ABC fermera en 1980.

Aujourd’hui le bâtiment est toujours en place , facilement reconnaissable avec son enseigne

2 - ABC Aout 2011

L'ABC en Aout 2011

 

Les 26 Couleurs :Rue Pasteur

4 - Les 26 Couleurs Plaques

Le Centre Culturel « les 26 Couleurs » a été inauguré en juin 2011. Bénéficiant de l’architecture industrielle de l’ancienne manufacture de papiers peints Louis Isidore Leroy , le site se nomme « Les 26 couleurs » en référence à la machine éponyme.

5 - Les 26 Couleurs Aout 2011

Transformé par l’architecte Philippe Prost , le bâtiment abrite entra autre une salle de cinéma. La salle « Catherine Deneuve » possède 220 fauteuils. Inaugurée en juin 2011, elle est ouverte réellement et régulièrement au public depuis le 10 septembre 2011.

C’est une programmation Art et Essai qui permettra aux féréopontains de retourner dans un cinéma de proximité, 30 après la fermeture de l’ABC.

6 - Les 26 Couleurs Aout 2011

 

Source La Cinématographie Française – Annuaire Bellefaye -

 

Repost 0
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 22:14

10 - Rex Chatenay Ticket

 

Le Rex, construit en 1946, est longtemps resté une salle unique de 1 100 fauteuils répartis entre orchestre et balcon.

Pendant les années 70/80, ce cinéma popualire diffuse comédie, films fantastiques, western et karaté.

7 - 92 - Rex Chatenay 1975 

Après une periode de fermeture, le maire de Chatenay Malabry, Mr Jean Vons, grand cinéphile, fait rouvrir la salle et la modernise en partie.

Carte Postale - Le Rex en 1975
Durant les années 90, le Rex devient membre de Europa Cinema (www.europa-cinemas.org) et comporte toujours plus de 500 places à l'orchestre et 250 au balcon. Malgré un écran agrandi et le son stéréo, la salle s'abîme doucement.

9 - Rex Chatenay 1990Enseigne JC Pourtieu, représentant une pellicule de cinéma (photo prise en 1990)
En 2005 Le Rex ferme pour travaux ;

8 - Chatenay Rex Hallle Hall du Rex après sa dernière rénovation

C'est en 2006, que le nouveau Rex ouvre avec 2 salles.

3 - Chateany Rex Exterieur

Cas particulier, la grande salle a été entièrement rénovée, garde son ancien volume et comporte 404 fauteuils club à l'orchestre et au balcon ; L'écran est agrandi et le son digital est installé.

5 - Chateany Rex Salle 1A

La salle 1 s'appelle la salle Jean Vons (en hommage à Mr Vons, maire de Chatenay, qui a sauvé cette salle en en faisant une salle municiaple . Il reste dans la grande salle, les luminaires, vestiges du Rex artdéco, et cet imposant balcon.

4 - Chateany Rex Lumiere

Une 2 eme salle de 140 places est construite.Cette salle chaleureuse a pour nom "salle Claude Miller"
1-rex chatenay s2 -2
La salle Claude Miller
2-rex chatenay s2 -3
Détails de l'éclairage de la salle Claude Miller

 

6 - Chateany Rex Salle 1b

Le Rex réalise grâce à une programmation pointue mélangeant Art et Essai et films plus grands publics environ 32 500 entrées annuelles.
Une équipe accueillante, des prix attractifs,un bon confort de projection font de cette salle une des meilleures salles indépendantes du 92.


Le Rex est aujourd'hui passé au numérique
Mise à jour du post du 2 Avril 2008 - © Laurent Comar 2011

Repost 0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 22:43

La Boite à Images Place du 8 Mai 1945 photos Aout 2005
2 salles de 158 et 95 places

 

1 - Brignoles 1
Il s'agit surement de l'Eden :

1 salle de 500 fauteuils en 1950-1960- et 1970 (Adresse Place du Marché)

En 1976, la salle possède toujours 503 fauteuils.

Pierre Gamonet 1977© Cinéma de France - 1977-

Propriété de Pierre Gamonet, en 1977 sa capacité est de 350 places et sa fréquentation hebdomadaire de 240 entrées . Son record, en 1975 : 1 032 entrées pour l'Exorciste .(Source Cinéma de France).

En 1980,le Raimu (ainsi cité dans la revue Cinéma de France de Mars 1981) se voit rajouter une 2 eme salle de 95 places.

En 1984, le Bellefaye annonce le Kat, cinéma de 2 salles de 158 et 95 places (même adresse et Mr Gamonet comme propriétaire)

En 1993, il s'agit de la Boite à Images

La Boite à Images connait de grandes difficultés. 1 Classée Art et Essai sur les 2 du complexe, le Cinéma du Soleil sera obligé de demander des subventions pour l'entretien du cinéma.  La mairie les accorde en 2009.

 

1 - Brignoles 2


En 2005, il y a un cinéma à Brignoles contre 3 en 1950 : Eden-Palace et Rex

Les 2 autres salles de cinéma de Brignoles se trouvaient Place Caramy :

Le Palace : 9 bis Place Caramy

2 PalaceCette salle de 500 places disparaitra après 1984  Collection Privée

 

2 Palace UniversCollection Privée

Le Rex : 3 Place Caramy:

Cette "Salle des plus moderne" sera inaugurée fin septembre 1953 - Son et Cabine Westrex-. Propriété de Aimé Félix (puis René Tanton) , elle fermera aussi .

Mise à Jour du 4 Septembre 2011 ©Laurent Comar ( post original 26/3/2008)

Sources : Cinéma de France - La Cinématograhie Française - Annuaire Bellefaye - Var Matin

Repost 0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 21:11

Bonjour à tous,

 

Les blogs Allociné cafouillaient souvent.

Mon ancien semble avoir été correctement transféré. Seuls les commentaires ne sont plus.

Mais en fait, les photos semblent avoir disparues...

A bientot,

 

Ramoc

Repost 0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 21:23

Sur la route des Cinémas du Nord, chers à Olivier Joos, la ville de Roye se trouve à quelques kilomètres de l'Autoroute A1.
Cette commune de plus de 6000 habitants de la Somme a possédé une salle de cinéma en son centre.

Le Rex : Bd du Général Leclerc (Ex Bd du Nord)

1 Rex Façade
Collection privée

La superbe façade du Rex se tient sur les boulevards construits en lieu et place des anciens fossés des remparts.
La salle de cinéma du Rex existait au moins en 1950, comprenant alors plus de 540 places et une scène.

2 Roye Rex Salle des fetes
Collection privée

C'est entre 1970 et 1976 que l'unique cinéma de Roye, le Rex, fermera. Sa capacité se montait alors à 600 fauteuils.

 

4 Rex et SDF 2010


Le bâtiment du Rex a connu une deuxième vie.
Transformé le 15 janvier 1987 , il devient une Discothèque, qui animera pendant plus de 20 ans les nuits de la Picardie.

3 Rex Boite

Le Rex Discothèque fermera définitivement en Octobre 2007.

5 Rex Facade
Le cinéma semble perdurer à Roye grâce au Centre SocioCulturel qui a assuré quelques représentations dans l'ancienne salle des fêtes.

6 Roye Salle des fetes

Fermée depuis peu, la Salle des Fêtes (située à une centaine de mètres du Rex) devraient être entièrement détruite et laisser place à un bâtiment moderne comprenant une salle de théatre de 350 places et une salle polyvalente de 200 places pour les bals, banquets …


Publié le 19 juin 2010

En rangeant mes affaires, voici quelques nouveaux documents  Roye et son/ses cinémas :
80 - Roye - Cinéma - Théâtre. Carte photo. - VT.

Adresse et date non déterminée (collection privée)
80 - Roye Salle des fetes et cinéma.
Date non déterminée (collection privée)

Roye Rex 1999
le Rex en 1999. (©Laurent Comar)

Mise à jour le 23 Aout 2011



Repost 0
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 19:50

8 cinémas ont jalonné l’histoire de Dieppe.

Pour commencer, emprunter la Grande Rue - La rue commerçante / piétonne de Dieppe et vous tomberez sur le Royal ou ce qu’il en reste …

Le Royal : 142 Grande Rue

La façade du Royal en Mars 2011.

Le Royal a été construit en 1908. La salle inaugurée le 12 Novembre 1908, programme à l’époque les films Pathé. Elle est dirigée par Mr Conrad.

Le cinéma le Royal change de direction plusieurs fois :

1919 : Mr Hanzelin , puis Mrs Lebas-Leriche jusqu’en 1955 (Aussi exploitants des cinémas Kursaal de Dieppe, Eden de Louviers et la salle Duquesne de Neuville les Dieppe).

La salle du Royal en 1956 . © Fauteuils Quinette in La Cinématographie Française.

Les successeurs sont Mrs Marcel Obot et Philippe Ancelot (Ils sont tous 2 propriétaires des Kursaal, Eden, comme leurs prédécesseurs.) Mr Ancelot restera seul à la tête du Royal jusqu’au moins 1976.. La salle connaitra une nouvelle rénovation en 1972 (Fauteuils Quinette).

Mrs Boutigny (exploitants Rouennais, et repreneurs du Rex à la même période) prennent la relève, suivis par Mr Patrice Mirbeau.


L’enseigne du Royal, dernier élément visible du Royal.

La belle salle du Royal verra sa capacité passée de 834 fauteuils en 1950 à 750 places en 1984 ; pour finir à 500 fauteuils.


Le Royal en 1988 © les infos dieppoises.

Les projections cesseront en 1994. La salle sera abandonnée, le bâtiment squatté.

Le cinéma Le Royal sera définitivement détruit en 2010. Je vous invite à aller sur le site :Jyvais.org pour découvrir les derniers photos du Royal.


L'avant de la salle du Royal – © Jyvais.org – Scalfotograffe.

 

Le Théâtre Municipal : Place Saint Saens

 A deux pas du Casino et de la plage, le petit théâtre (413 places) a accueilli pendant une dizaine d’années (1950 à 1962) des projections de cinéma.


Le théâtre devenu Musée.


Le Cinéma du Casino : Bd de Verdun


Le Casino vu de la plage

Comme beaucoup des casinos de la côte, le Casino de Dieppe a hébergé un cinéma à partir de la fin des années 60 (salle de 800 places). Aujourd’hui, des projections épisodiques y ont lieu (Festival du cinéma de Dieppe)


Entrée de la salle

 

Rexy : 60 avenue Jean Jaurès

Située à l’extérieure de la ville, il ne reste plus aucune trace de cette salle de cinéma qui connu une courte existence dans les années 60.


Le Kursaal / Club : 8 rue Duquesne


Dans une petite rue perpendiculaire au port, je retrouve trace de cette sale unique de 589 places entre 1950 et 1993 (216 places). La vie du Kursaal, devenu Club dans les années 80, est étroitement liée à celle du Royal (même propriétaire jusqu’à la fin des années 70), puis Philippe Ancelot du début des années 80 à sa fermeture.


Le Jean Renoir / DSN : Quai Berigny


Le DSN (Dieppe Scène Nationale) offre depuis 1982 une programmation Art et Essai pointue aux habitants de Dieppe et de sa région.

La salle est membre depuis 2009 de Europa Cinemas, récompensant ainsi des années de programmations alliant découverte et classique.



Le Rex : Place Nationale


Collection privée

Depuis 1947, le Rex assure la vie cinématographique à Dieppe. Cette salle unique à sa construction se situe à 2 pas de l’église Saint Jacques.


La Place Nationale , sans le Rex - 1905 - (collection privée)

Avec une capacité de 685 places (direction Mr Hardouin) ,  la salle connait des premiers travaux embellissement :

En Aout 48, rénovation conduite par l’architecte fécampois Mr Maugé : « les murs ont été garnis de tissu d’amiante vert jade, les fauteuils étant coq de roche, et le tapis « tapissol » vert bouteille » « Le mariage des 2 coloris vert et rouge très nuancé en fait une salle éclectique, d’un goût très sûr et magnifique comme aspect » (In La Cinématographie Française).


Le Rex en 1950 (Collection Privée)

 


Collection privée

Propriété de Mr Philippe Ancelot dans les années 70, le Rex est annoncé avec une capacité de 800 places.


Le Rex en 1974 (Collection Privée)

C’est sous la direction de Mr Antoine Boutigny que le Rex devient un complexe de 3 salles (166-120 et 90 places) , vraisemblablement au début des années 80.

Une 4 eme salle sera rajoutée après 1993.

Le Rex (Façade  -Coté face église St Jacques et Sortie) en Février 96


La façade en 2004

Propriété de Mr et Mme Germano et Sylvie Gazzani depuis 2004, le Rex avec ses 4 salles de 342-155-108 et 72 places a accueilli 137 000 spectateurs en 2010 – 150 000 en 2009 et plus de 165 000 en 2006.


La façade du Rex en mars 2011



Le hall et la sortie du Rex en mars 2011

Le 2 novembre 2010, 2 salles sont équipées pour la projection 3 D (écran Silver) . Aujourd’hui, les 4 salles sont équipées de projecteurs numériques, permettant ainsi à MM Gazzani de diffuser certains films en vf ou vo à certaines séances.

 

Le futur paysage cinématographique de Dieppe :

Un projet de multiplexe au sud de Dieppe a bien failli se concrétisé en 2007.

In Le Film Français - 23 février 2007

Finalement abandonné en mai 2008, ce projet refait surface aujourd’hui et semble pouvoir se concrétiser dans le projet d’aménagement du Sud de Dieppe.


Se pose la question de savoir combien de salles peuvent cohabiter dans cette ville de 42 000 habitants…

 

Source : les Informations Dieppoises – CNC – Cinématographie Française – Annuaires Bellefaye.



Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 17:04
Le cinéma existe à Saint Valery en Caux depuis au moins 1931, comme en atteste cette carte postale.



L’Eden (sans adresse précise) – Collection privée

En 1950, le cinéma est assuré dans la salle Paroissiale (adresse non précisée) – SARL Select Ciné. (Direction Mr Hardouin)
En 1960, Le Rex est répertorié Route De Rouen – SARL le Select – 400 Places  - (Direction Mr Hardouin / cf cinémas de Dieppe – Fécamp- Veules les Roses…).


Le Casino : la Plage



Cette même année voit l’inauguration du Casino en Verre (Direction Jean Cauvin) . Le bâtiment abrite une salle de cinéma , toujours en activité. En 1973, Christine (fille de Jean et Germaine Cauvin) et Michel Roger reprennent le Casino.



En 1991, les machines à sous arrivent. Aujourd’hui, le Casino est pour la 3 eme génération dans la même famille .


©Casino Saint Valery en Caux
Rénovée en 2003, la salle comporte 156 places et fonctionne tout au long de l'année.

©Casino Saint Valery en Caux

L’Eden : Rue des Remparts.



À proximité du port, la façade imposante du Marché Plus rappelle que pendant une dizaine d’année, l’Eden (376 places) était un cinéma jusqu’au début des années 80. (absent dans le Bellefaye de 1976, mais cité dans la revue « Cinéma de France » de Février ) Les Valériquais que j’ai questionné me confirme la fermeture du cinéma vers la fin des années 70.
Était-il à la place de l'Eden de 1931 ?



Saint Valery en Caux a accueilli  pendant 2 ans le Festival du Film Latin du Pays de Caux (2009 et 2010)



Repost 0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 20:17
Située sur la côte d’Albâtre, la petite commune de Veules-Les-Roses possède une petite salle de cinéma pleine de charme.



Au centre de la place des écossais (ex place du marché, nommée en hommage à la 51ème division écossaise qui libéra Veules les Roses le 1er septembre 1944), se trouve la salle de cinéma du Rex.



Ancienne halle au blé (édifiée sur l’emplacement d’un grenier à sel), le bâtiment est devenu cinéma.
La date exacte n’est pas confirmée, mais je retrouve trace du Rex dans le Bellefaye de 1960 ( non répertorié dans celui de 1950).


L'entrée de la cabine de projection se fait par le petit escalier


Propriété de Maurice Hardouin (exploitant régional à Dieppe, Doudeville, saint Valery en Caux, Cany Barville, Yport, Fécamp) au moins jusqu’en 1976, la salle comportait alors 300 places.



Il semble qu’ensuite la salle cesse son activité (non répertoriée en 1984). J’en retrouve trace dans l’annuaire de 1993. Il s’agit alors d’une salle saisonnière de 150 places dépendante de l’ « Association Rex-Sirius » sous la direction de Stéphane Foulogne (en charge du cinéma Le Sirius au Havre).


L'arrière du bâtiment


Le Rex fonctionne l’été malgré un matériel vieillissant.


La cabine de projection et le bureau du projectionniste

A noter que suite à un incendie qui a endommagé partiellement le bâtiment, la salle a été rénovée en 2009.



Le Rex avec ses 95 places tient bon la barre, et la mairie étudie le passage au numérique de la salle.



Hors saison, le Rex propose quelques séances / débat de cinéma via l’association Ciné-Objectifs et quelques représentations théâtrales sur sa petite scène.


La salle avec la scène dissimulée par le rideau.

En quittant Veules-Les-Roses, vous pouvez aller vous promener sur les plages de Pourville-Les-Dieppe lieu de tournage apprécié du réalisateur Français de films fantastiques , Jean Rollin, décédé en Juin 2010.



Un grand merci à la mairie de Veules-Les-Roses pour m’avoir autorisé à publier les photos de l’intérieur de la salle et fournie les anciennes cartes postales.



Repost 0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 09:58
Au pied des pistes de cette petite station de ski de la Maurienne, se trouve un chalet moderne abritant une belle et confortable salle de cinéma.



Son nom, les Aiguilles est un clin d’œil aux sommets « Les Aiguilles d’Arves » - 3 514 mètres qui dominent ce secteur de la Maurienne.



Cette salle unique ouverte en décembre 2005, peut accueillir 215 spectateurs et dispose de confortables fauteuils en gradin.



La projection des films en 35MM (fev 2011) se fait sur un bel écran de 11 m de base.
Une programmation variée (Vf et vo ) est destinée aux touristes de la station et de Saint Sorlin d’Arves (Domaine des Cybelles) .



Une navette gratuite entre les 2 stations étant dédiée au transport des spectateurs.





Repost 0
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 13:58
 C’est au hasard de l’attente d’un train, qu’après 10 minutes de marche, que je suis tombé sur le superbe bâtiment du Star.

Mais avant le STAR, la commune, qui abrite le musée de l’Opinel, et qui doit une renommée récente grâce à Jean-Baptiste Grange (né  en 1984 à Saint Jean de Maurienne) a connu 3 cinémas.

La Salle des Fêtes (adresse inconnue) – 420 places en 1950.

Mr Lombardet est annoncé comme directeur à cette époque. Cependant, il est cité dans un article sur les meurtres et destructions commises par les troupes allemandes en Maurienne en Juillet 1944 : « Lombardet Jean François, directeur de cinéma, 59 ans , marié , 3 enfants, veut se diriger vers la gare pour y porter des films : il est abattu de deux balles dans le ventre. »

Le Théâtre Municipal – 500 Places de 1950 à 1970 …

Datant des années 30, le Théâtre Municipal, avec sa superbe architecture , se consacra aussi au cinéma.
Son exploitation était commune au Sélect (Sté Cinevox), mais les projections s’arrêtèrent entre 1970 et 1976.


Select
: adresse inconnue
Cette salle de 225 places existait en 1950, 1960 et 1970 (sté Cinévox). En 1976, elle est appelé LEM (SARL Cinelem ).
La salle de cinéma, le Lem fermera après 1984 . En 1976, sa fréquentation était de 500 entrées hebdomadaires.

Star : 137 Avenue Henri Falcoz.



La salle Saint Jean-Baptiste est répertoriée en 1960 et 1970 (290 places – Mr Jean Lisa). Ancienne chapelle, cette salle avec balcon va devenir le Star.



En 1976, la fréquentation hebdomadaire moyenne du Star était de 500 entrées, le record pour Les dents de la Mer du 12 au 16 mai 1976. : 1 489 entrées.



Aujourd’hui cette salle unique de 265 places est gérée par Christian Gilbert et possède un grand écran.
La façade est superbe, la programmation de cette salle semble satisfaire ses habitués an alliant un large choix de films commerciaux et Art et Essai.



Repost 0

Présentation

  • : Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • : Histoire des salles de cinéma en activité ou disparues. Hommage aux Rex, Lux, Vox, Gaumont, UGC et autres Trianon que j'ai pu découvrir lors mes ballades. Parceque le cinéma se déguste avant tout sur Grand Ecran
  • Contact

Recherche