Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 20:15

La ville de Corbeil-Essonne  a bien failli voir disparaitre son seul et unique cinéma début 2011.

Cela aurait été un mauvais tour pour la commune de Corbeil qui a vu naitre en 1868 Auguste Bluysen qui deviendra plus tard l’architecte du superbe Grand Rex de Paris.

La revue Cinémagazine en 1922 et 1926 recense une « Cinéma-Théatre » ouvert uniquement les Vendredi , Samedi et Dimanche (aucune adresse spécifiée).

Mais commençons notre tour des cinémas de Corbeil-Essonne :


L’Artistic (devenu Rex) : 50 rue Oberkampf


Situé dans une petite rue pavillonnaire, cette salle unique de 500 fauteuils en 1950 (Mr A.Barrière) ferma à la fin des années 70, le bâtiment est aujourd’hui une mosquée (située au 60 de la même rue).

12 - Rex Corbeil

Artistic en 2011

L’Artistic s’appelera ou sera référencé  en tant que Rex à la fin des années 60. L’annuaire Bellefaye de 1970 cite la société Rex Corbeil.(Robert Delavarenne + F.Delaunay). Le quotidien le Figaro en 1969 donne le programme du cinéma Rex : Duel dans le Pacifique & Promesse.

 

Le Stella : 3 rue du Tron Patrix

Il ne reste plus rien de ce cinéma situé dans une rue parallèle à l’Essonne. Il semble être pourtant le 1 ere cinéma de Corbeil. Inauguré en 1819, le Théâtre Martin connu ses heures de gloire jusqu’en 1870. Abandonné de puis 1880, c’est au début du XXeme siècle que fut créé le cinéma. En 1950 , le Stella (Mr Letournaux)  comporte 400 fauteuils. Le Stella fermera ses portes en 1965 pour être transformé en entrepôt. Le bâtiment sera racheté par la mairie pour être détruit à la fin des années 90.

 

Le Feray Palace : 2 rue Feray

En 1870 se dressait au 2 de la rue Feray , le théâtre Lyrique. Situé dans une rue toute proche de la rivière Essonne, Le Feray Palace était en 1950 une belle et unique salle de cinéma de presque 700 places. La salle appartenait alors à Mr A.Barrière, propriétaire de l’Artistic (à quelques pâtés de maison de là) et du Palace de Clichy.

Devenu propriété de Mr et Mme Espardillier, le Feray est rénové en 1962. La salle de 700 places , située en centre ville connait une totale modernisation. Le plafond surbaissé est composé d’Aluminium et de laine de verre pour une meilleure isolation thermique et phonique .

1 - CorbeilFeray1962AvantSalle

Feray : Avant de la salle après les travaux de 1962. ©la Cinématographie Française.

Les tentures murales sont refaites ainsi que le rideau de scène. De nouveaux luminaires de la société Luminux sont installés. Les fauteuils Quinette sont rénovés. L’écran est modifié et pour les projections Cinémascope , le Feray bénéficie d’un écran de 8m x3.5m.

2 - CorbeilFeray1962ArriereSalle

Feray : l’arrière de la salle en 1962 (avec le balcon) ©La Cinématographie Française.

Au fond, la pente de la salle de la salle est modifiée pour une meilleure visibilité. Le Hall (portes, sol) est changé. Les allées donnant accès à l’orchestre, balcon et au promenoir sont désormais revêtu de moquette de laine rouge. Les travaux ont duré 30 jours.

Dans un Figaro de 1969 , le Feray (nommé Palace) projetait « Un amour de Coccinelle » et « l’Ange Rouge ».. Le Feray Palace connaitra un long déclin, avec une fin de vie orienté vers les films populaires  (en 74 : Le Gang des Dobermans & Les 6 super karatés et en 76 : Croc Blanc – Superwomen & Casse sur la ville)

9 - pariscopecorbeil07121977001

©Pariscope Décembre 1977.

La Feray Palace jouera sa dernière séance à la fin des années 70.


Centre Culturel Pabo Neruda : 22 rue Marcel Cachin

Inauguré en 1973,ce lieu proposera dans sa salle de 500 places , quelques séances de cinéma jusqu’au milieu des années 90.


L’Arcel (ex Eden) : 15 place Leon Cassé.

4 - Arcel Facade

l'Arcel en Aout 2011

Le plus vieux cinéma du département de l’Essonne a bien failli fermer définitivement ses portes en début d’année.

Salle de spectacle en 1913,puis cinéma dès la première guerre mondiale, le cinéma sera nommé Eden en 1931. Situé dans la commune d’Essonne (rattaché à Corbeil par la suite), l’Eden est une grande salle de 539 places dont l’entrée se fait par le 25/29 rue de Paris (RN7). Aujourd’hui, il s’agit de la sortie de secours de la salle 3

La salle unique avec ses fauteuils de velours rouge ne possédait pas de balcon et était orientée perpendiculairement à la rue de Paris. Rénové en 1946 et 1955 (installation du cinémascope), l’Eden (propriété de Mr Delaunay) accueillait grace à sa scène quelques pièces de théâtres et des chansonniers. Le hall comportait un petit bar et sa programmation était dans les 60, orientée vers les films américains , péplums et fantastiques (« Les 7 gladiateurs rebelles – L’homme le plus dangereux – Orgie des vampires » in Le Figaro Nov 1969).

C’est en 1972, toujours sous la bienveillance de la famille Delaunay, que le’Eden connait d’important travaux qui lui donneront sa forme actuelle. Renommé Arcel, l’entrée se fait désormais par la place Leon Cassé.

5 - Arcel Hall

Le Hall de l’Arcel en Aout 2011.

La salle de 500 places est désormais séparée en 2 salles de 256 et 120 places. (l’orientation de es salles est désormais parallèle à la rue de Pari. Un an après, une 3 eme salles de 55 places (ou 80 selon les sources) est rajoutée à la gauche du batiment.

3 - Arcel Acces salle 3

l’ancien projecteur « Century Westar » situé dans le couloir menant à la salle 3.

Une grande cabine de projection permet de gérer les salles 1 et 2. La cabine de la salle 3 se trouve au fond d’un couloir, mais c’est la seule climatisée !

13 - Arcel Projection 2

Cabine de Projection

L’Arcel est propriété de mr Leinheiser depuis les années 80.De nombreux travaux seront effectués pour aboutir en 1992 à l’agrandissement de l’ecran de la salle 1. Le son numérique

6 - Arcel1991001

L’Arcel en 1991

Mais les 3 salles de l’Arcel vont connaitre des difficultés. En 1988 ; l’Arcel accueillait 1927 spectateurs chaque semaine, 2 185 en 91, 2 244 en 92, 2 852 en 93 et 2 583 en 97.

8 - Arcel Facade Mars98001

L’Arcel en Mars 1998

Dix ans après, c’et 1 156 spectateurs (2066) qui se rendent en moyenne chaque semaine à l’Arcel.866 en 2007 , 588 en 2009 pour afficher un maigre résultat de 450 entrées hebdo en 2010. Le dernier cinéma de Corbeil Essonne est dans une très mauvaise passe.

10 - Facade Arcel 2011

L’Arcel en Aout 2011.

Et encore, l’Arcel a échappé au pire. Dès la fin des années 90 ; des projets de multiplexes fleurissent dans ce secteur de la 2ème couronne parisienne. En 1998, Alain Leinheiser est approché par UGC pour la création d’un multiplexe de 15 salles à proximité du centre commercial Art de Vivre situé aux confluents de la RN7 – N104 (Francilienne) et A6.  UGC programmait déjà les Arcels, mais souhaite dans le cadre de cette opération consacré l’Arcel uniquement à l’Art et Essai.

Mais le CDEC de l’Essonne ne donne pas son feu vert. De plus, le groupe CGR ouvre le 19 Décembre 2001, l’Espace Cinémas Evry comportant 10 salles (de 122 à 526 fauteuils).

16 - Arcel Salle 3

salle 3

Les murs de l’Arcel appartiennent depuis 2055 à la communauté de Seine-Essonne. Le fonds de commerce est propriété de l’ADCI (Association de Défense du Cinéma Indépendant) gérant aussi des établissements à Boussy saint Antoine et à Melun.

14 - Arcel Projection 3

Cabine de projection

En 2008 , la subvention allouée par Seine-Essonne est suspendue. Les travaux de modernisations utiles et nécessaires (entretiens- fauteuils- numériques) ne sont plus possibles. L’exploitant décide de mettre en vente le fond de commerce en fevrier 2011. Grace à la mobilisation de ses employés (réunions, pétitions, créations d’un groupe de travail), l’Arcel est sauvé. Repris par l’agglomération Seine Essonne , l’exploitation du cinéma de Corbeil-Essonne est sauvée. L’Arcel n’aura pas fermé ses portes.

15 - Arcel Projection 5

Dans la cabine de projection, l'ancienne machine à coudre qui permettait de racommoder les fauteuils abimés.

Les salles doivent être équipées d’ici peu de projecteurs numériques, et les installations rénovées. La politique tarifaire doit être révue et un partenariat avec les associations doivent permettre de redynamiser ce « petit » cinéma de quartier.

7 - Programme ArcelAout2011001

Programme Aout 2011

 

Sources : Bellefaye - Cinematographie Française - CNC - Corbeil Essonne.free - Le Pärisien

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • : Histoire des salles de cinéma en activité ou disparues. Hommage aux Rex, Lux, Vox, Gaumont, UGC et autres Trianon que j'ai pu découvrir lors mes ballades. Parceque le cinéma se déguste avant tout sur Grand Ecran
  • Contact

Recherche