Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 21:14

Le cinéma est apparu aux Andelys dans les années 20. Le cinéma est détruit pendant les bombardements. En 1946 le cinéma est transféré au 34 avenue du Général Leclerc./ Rue Meurdrac

 

10--LES ANDELYS---LE CINEMA THEATRE TRES ANIMEE--


Le Palace : 19 rue Sellenick

En 1956, commencent les travaux du Cinéma Théâtre. Le Palace pourra alors accueillir 250 spectateurs

1 Les Andelys Palace

En 1982, le Palace devient un complexe de 2 salles de 327 et 129 places. Le cinéma le Palace des Andelys sera repris en 2001 par la société Noé

2 Les Andelys Palace

La société NOE (Nord Ouest Exploitation

5 Les Andelys Noe

Créée en 1987 par Richard Patry, la société NOE est domiciliée à Elbeuf. Au fil des années, elle est devenue incontournable dans le paysage de l'exploitation cinématographique du Nord Ouest de la France.

Les salles en propre :

 

Fond de commerce appartenant à NOE, ces salles sont gérées par des salariés de NOE cinémas

2 cinémas dont les murs appartiennent à des municipalités :

Elbeuf : Grand Mercure (5 salles)

Les Andelys : Le Palace (2 salles)

1 cinéma appartenant à un propriétaire privé :

Yvetot : les Drakkars (4 salles)

2 cinémas avec délégations de service public :

Fecamp : Grand Large (4 salles)

Houlgate : Cinéma du Casino (1 salle)

Soit au total 5 cinémas salles) pour 381 000 spectateurs annuels

. Plan des salles France

Les salles associées :

 

NOE possède une part du capital de ces salles. Elles bénéficient ainsi de la logistique de la socité NOE (programmation ,gestion administrative et comptable) soit au total 12 cinémas regroupant 16 salles pour plus de 220 000 entrées

Les salles programmées :

 

NOE intervient aussi comme simple prestataire de service (programmation – administration) auprès de 5 salles regroupant 15 salles pour 230 000 spectateurs .

Fin juin 2010, Richard Patry annonce dans le Film Français le passage à la projection numérique pour ses 5 salles en propre (partenariat financier avec Ymagis).

Le cinéma d'Houlgate est le premier équipé et a accueilli en avant première Shrek 4 en 3D.

6 Noe France

Les Salles du Circuit NOE

7 Noe cartes NO

Les Salles du Circuit NOE (sur le Nord Ouest)

 

 

 

Dernière minute 23 Juillet 2010., l'ancien Gaumont du centre ville de Rouen va devenir un complexe Art et Essai et va basculer le 1 er Août 2010 sous l'enseigne NOE Cinémas. La société de Richard Patry ayant obtenu la délégation de service public. Le cinéma Gaumont reprendra son nom d'origine, l'Omnia, et sera entièrement rénové selon plusieurs phases .Le cinéma de centre-ville sera ainsi préservé à Rouen (et quel beau cinéma, avec sa magnifique façade).

Retour aux Andelys :

Mais le Palace des Andelys connait des difficultés. En 2009, sa fréquentation baisse de 20% (la salle a subit des inondations et des pannes de chauffage) . (25 000 spectateurs en 2009 contre 35 900 en 2006)

 

3 Les Andelys Palace

 

 

De nombreux projets de modernisation ont été proposés en vain. Mais le conseil municipal de Juin 2010 fait renaître l'espoir de la continuité du Palace. Un ultime projet est en effet proposé à la municipalité :

-Modernisation du hall avec ascenseur et accès handicapé (nouvelle réglementation en vigueur dans les lieux public à l'horizon 2015).

 -Salle 1 : suppression de la scène au profit d'un écran de 12m de large (la salle passera alors de 327 à 281 fauteuils)

-Salle 2 : située au 1 er étage, sa capacité passera de 129 à 116 places et gagnera un écran de 9 mètres de large.

- Et surtout une 3 eme salle devrait être construite au niveau de la salle 1. Cette petite salle pourvue d'un ecran de 6m de base aura une capacité de 38 spectateurs et sera destinée principalement aux films d'Art et Essai

 Grace à l'aide de la ville des Andelys, du Conseil Général et du Conseil Régional (au total 65% des 1,7 Millions € nécessaires au financement duprojet), la société Noe prévoit, si tout est accepté et financé,le démarrage des travaux courant 2011 : Objectif 60 000 spectateurs annuels vs les 25 000 actuels.
 

En attendant, le Palace propose toujours les films en multiprogrammation dans ses 2 salles, en réservant un créneau pour les films d'Art et Essai.

  

4 Les Andelys Palace
Les Andelys : Le Palace au 1 er plan au centre. (collection privée)
 

 

Le Palace est passé au numérique début 2012, mais les projets de travaux semblent au point mort

 

8 Les Andelys Palace

©Noe-Cinémas

 

Souhaitons au Palace des Andelys une longue vie sous la protection du Chateau Gaillard.

 

 

Mise à jour du dossier du 26 Juillet 2010

 



Repost 0
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 21:16

Entre Nevers et Moulins, Decize possède aujourd'hui 1 cinéma de 2 salles.

La première projection cinématographique s'est déroulée en 1909 , au Café du Centre de Decize (Bioscop Théâtre Tournée Favier).

Le Mondial : Rue Denfert-Rochereau.

03-DECIZE-MONDIAL
Le Mondial, devenu Pizzeria, Créperie. restaurant aujourd'hui fermé

Le 1 er cinéma fixe permanent ouvre en Octobre 1911, sous le nom de Cinéma Pathé-Frères. Au programme de nombreux films courts avec les artistes de l'époque.
Le cinéma connait un vif succès et en Avril 1912, le journal le Nivernais « invite les dames à adapter des coiffures plus réduites ou des mantilles » afin de faciliter la visibilité des films.
En parallèle des projections « Pathé », de nombreuses projections de cinéma ont lieu à Decize et dans les environs grâce aux cinémas forains.

Pendant cette période, le Mondial propose en plus des représentations cinématographiques, des représentations théâtrales.
Après le Grande Guerre, c'est en Septembre 1919 que les représentations cinématographiques reprennent à Decize.
Le Mondial, avec sa salle unique de 370 à 350 places (selon les périodes), continuera son activité en diffusant des films grands publics mais aussi hébergera un ciné club.
C'est en 1969, que le Mondial ferme ses portes , victime du succès du Rex, situé à quelques centaines de mètres.

Rex (ex Salle des Minimes): 4 rue Marguerite Monnot

03-DECIZE-SALLE-DES-MINIMES.jpg

Le Couvent des Minimes est un ancien prieuré bénédictin datant du XI ème siècle. Au XVII ème , le site est racheté par les Minimes. L'église est coupée en deux, et la nef devient progressivement une salle de spectacle (Remises de prix…).
Le Cercle Saint Aré (Patronage lié à la paroisse au XIX ème siècle) donne chaque année quelques spectacles théâtraux et musicaux.
C'est au milieu des années 1930, que les jeunes du Cercle Saint Aré ont droits les jeudis après-midi et pendant les vacances scolaires à des représentations d'images fixes. C'est alors que pour concurrencer le Mondial, les responsables du patronage du Cercle Saint Aré font aménager la grande Salle des Minimes en véritable salle obscure.

03-DECIZE-SALLE-DES-MINIMES2.jpg

En avril 1937, le Cinéma Paroissial des Minimes joue des films les dimanches. Le 6 février 1938, est inaugurée une salle « rajeunie et élégante, aménagée pour l’acoustique ».
C'est durant la deuxième guerre mondiale, que le Cinéma des Minimes prend le nom de Rex.
En 1957, la salle est rénovée et compte alors 360 places , la cabine de projection est modernisée selon les normes en vigueur. Le Rex est alors géré par le Rex de Nevers (dirigé par l'abbé Bonin). Le Rex proposera dans sa programmation, de grands films commerciaux, mais accueillera aussi un ciné-club et des séances de « Connaissance du monde ».
La fréquentation hebdomadaire dans les années 60-70 est de 300 à 400 spectateurs atteignant des records à 1200 entrées. Ses plus grands succès sont Ben Hur, Les raisins de la colère, la grande illusion ,King Kong, Diabolo menthe… Le Rex n'est plus que le seul cinéma de Decize.

Le 26 juin 1977, l'association AGECIREX (soutenue financièrement par la commune) est fondée dans le but de relancer la fréquentation du cinéma et moderniser la salle.
C'est le 25 Novembre 1979, que le cinéma Rex joue son dernier film : Hair (l'histoire veut que le programme de la semaine d'après était « la Tour Infernale »)
En effet, dans le nuit du 28 au 29 novembre 1979, le Rex est la proie des flammes. La salle, refaite un an auparavant, est entièrement détruite. Seule la cabine de projection semble avoir survécue.
Les dégâts s'élèvent à des dizaines de millions d'anciens Francs. L'association AGECIREX ne peut faire face, et la mairie, propriétaire des bâtiments depuis 1975, ferme le site en décembre 79.
C'est au début des années 80, que la mairie de Decize décide de reconstruire et rénover l'ensemble des bâtiments. Dans le projet, il est prévu une maison de retraite, et l'ancienne église restaurée est réservée aux expositions et concerts (Salle Olga Olby, inaugurée le 19 mars 1988).

Cinéal : 6 rue du port.

03-DECIZE-CINEAL-EXT.jpg

Après l'incendie du Rex, Decize reste sans salle de cinéma. Quelques projections sont assurées dans la salle des fêtes par la maison de la culture de Nevers, mais sans grand succès.

03-DECIZE-CINEAL-EXT-2.jpg

Suite au déménagement des ateliers municipaux, 2 salles flambant neuves sont construites en 1984 dans le quartier des halles. Le Cinéal est né. Ses deux salles de 200 et 100 places sont entièrement rénovées en 2005 et 2006.

03-DECIZE-CINEAL-HALL.jpg
La Caisse du Cinéal

03-DECIZE-CINEAL-SALLE-1.jpg
La salle 1

03-DECIZE-CINEAL-SALLE1-2.jpg

La salle 1 ( vue de l'avant )

03-DECIZE-CINEAL-SALLE-2.jpg
La Salle 2

Le Cinéal possède tout le confort moderne (grand écran, son Dolby). Sa programmation est assurée par le directeur de l'Eden de Cosne Cours sur Loire et propose chaque semaine 2 à 3 films grands publics et 1 film Art et Essai.

 

Depuis mon passage, le Cinéal s'est modernisé.

Le cinéma municpal de Decize est passé au numérique depuis le 22 fevrier 2012. La ville a investit 130 000 € . Les deux salles de 220 et 107 places sont passées au numerique tant pour l'image que pour le son.

Pour l'occasion, l'association les Cinéallumés a présenté une exposition sur l'histoire du Cinéal (Projecteur 35mm-Bobine-Colleuse- bref des futurs éléments de musée...:-) ) et du Cinéma.

Cette modernisation permettra au cinéma de Decize de faire face plus facilement à la prochaine ouverture du multiplexe de Nevers...

 

Je tiens à rappeler que le Cinéal héberge une association de cinéphile. je vous engage à jeter un coup d'oeil à leur site : www.lescineallumes.fr


 

Je tiens à remercier Mr Pierre Volut qui m'a autorisé à utiliser les informations publiées sur son site : http://pagesperso-orange.fr/histoirededecize.htm, ainsi que la personne très aimable qui m'a ouverte les portes du Cinéal

Mise à jour du post du 01/09/2009

Repost 0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 22:10

Grâce au témoignage de Thierry Bessac , faisons un retour dans le passé, au début des années 80 en regardant avec une certaine nostalgie les photos du Clubs de Villers-Cotterets. Il ne manque plus que l'odeur, le bruit du projecteur …
1Club80_Sept79Villers-Cotterets.jpg
La façade du cinéma de Villers-Cotterets après avoir été baptisé du nom de Club 80 (Sept 79)

 

2Club80salle1Villers-Cotterets.jpg

La Salle 1 , après sa 1ere rénovation en Mai 1980.
Lors de sa rénovation la grande et unique salle est équipée de nouveaux fauteuils, les tentures et le sol sont changés, l'éclairage est modifié.
Avant sa rénovation, la salle d'une capacité de 300 places , possédait des tentures vertes plissées, des appliques en forme de rosace et du parquet au sol.
Comme beaucoup de salles de cinéma de l'époque (avant rénovation), on distinguait encore les différentes classes de fauteuils . Ici, au Club de Villers-Cotterets, les fauteuils en Skaï rouge pour les "réservés", les fauteuils en velours rouge pour les "balcons" et les sièges en bois (les 6 premiers rangs, très inconfortables, devant l'écran) pour les "parterres".
9CinemecaniccaVictoriaV5.png
Cinémecanicca Victoria V5
La salle était équipée d'un appareil de projection au top, acheté par Mr Jost au début des années 70.
3lesclubs_facadeApres83Villers-Cotterets.jpg
La façade du cinéma Les Clubs (2 salles) Dec 83
La typo de l'enseigne est typique du début des années 80

 

4lesclubs_facadeCaissons_Villers-Cotterets.jpg

La façade du cinéma Les Clubs (2 salles) Dec 83
L'age d'or du caisson publicitaire.

 

5LesClubsSalle2AVillers-Cotterets.jpg

La salle 2 et son écran

 

6LesClubsSalle2BVillers-Cotterets-.jpg

La salle 2 et ses 97 fauteuils rouges

 

7LesClubsSalle1AVillers-Cotterets.jpg

La salle 1 après sa 2ème rénovation en 85 (nouveaux fauteuils et nouvelle décoration)

 

8LesClubsSalle1BVillers-Cotterets.jpg

La salle 1et son nouvel écran

Un grand merci à Thierry Pessac pour ces photos qui témoignent d'une période de l'exploitation cinématographique en voie de disparition

Repost 0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 22:00

cartes-cine-islais001.jpg

La carte d'abonnement du cinéma Ciné Islais (Mairie de l'Ile d'Yeu)


En complément de mon premier article sur les cinémas de l'Ile d'Yeu , voici la suite de l'histoire du Casino des Cytises.

3---Casino-ext.jpg
C'est le 18 décembre 2009 que le Casino (Ex Casino des Cytises) est inauguré après de nombreux mois de fermeture. La gageure était de conserver à la salle son style et son authenticité tout en assurant la modernisation nécessaire.
Plus de cinéma dans la nouvelle salle, mais le volume reste identique. Seul le bar a été déplacé , l'écran à disparu au profit d'une grande scène.

Grâce à Mr Maurice Esseul (historien de l'Ile d'Yeu), voici un rapide historique du Casino.

5---Casino-salle-F.jpg

L'arrière de la salle en Février 2010, lors d'un Loto.


Les premières projections (plaques de verre) ont eu lieu en 1912. Elles se déroulaient dans les locaux de l'école libre et étaient effectuées par l'abbé Grelaud grâce à une lanterne magique.
Après la guerre, les Islais allaient danser au café Delattre, aussi appelé « le Petit Casino ». Il s'agit aujourd'hui du café l'Escale.

C'est dès 1922, que le Petit Casino, équipé d'un appareil de projection et d'un groupe électrique fait découvrir aux habitants de l'Ile d'Yeu les films muets.
Mais en 1932, Marcel le Ponner (originaire de Nantes et marié à une islaise) créé le Casino des Cytises.
Le bâtiment est composé d'une grande salle avec piste de danse et appareil de projection. Lors des soirs de bal, les fauteuils de la salle sont démontés pour laisser place aux danseurs.
De la salle, on pouvait accéder à un terrain aménagé. Ce petit terrain, aujourd'hui disparu, permettait l'été, aux clients de prendre l'air à l'ombre des cytises (arbres à fleurs jaunes), d'où le nom du Casino des Cytises.

6---Casino-Av.jpg

L'avant de la salle avec la scène (Février 2010)


En 1937, Mr Le Ponner équipe le Casino du cinéma parlant.
Le Casino des Cytises passe tant bien que mal la guerre et en 1946, il est rénové. Une cabine de projection est construite à l'arrière de la salle permettant alors de gagner de la place et de rajouter des fauteuils au balcon.
Mais le 2 Novembre 1947, un court-circuit provoque un incendie qui détruit la toiture et endommage sérieusement la salle.
En 1948, les travaux de restaurations sont effectués, la toiture est rehaussée et les décorations rénovées.
En 1954, le courant électrique alternatif arrive par câble sur l'Ile d'Yeu.
En février 1958, le Casino est vendu à la mairie. Après de longues années comme cinéma (En 1976, le Casino avec ses 350 fauteuils réalise 1 250 entrées hebdomadaires en saison et 250 hebdo hors saison) , salle de spectacle, puis uniquement salle de danse, le Casino fermera ses portes à la fin des années 90 / début 2000, ne répondant plus aux normes de sécurité.

Après 2,5 millions d'Euros de travaux, Bruno Nouby (maire actuel) et Maurice Coustillères (ancien maire) inaugurent le nouveau Casino.
C'est une très belle salle pouvant accueillir environ 250 personnes qui sert pour les spectacles, concerts et loto et remporte un vif succès auprès des Islais qui retrouvent leur cher casino,

4---Casino-Proj.jpg

Mais de son passé de salle de cinéma, il ne reste plus que l'ancien projecteur présent dans le hall d'entrée.

Projections en Plein Air :

Outre le Ciné Islais qui assure les projections cinématographiques sur l'Ile d'Yeu toute l'année, l'association Oya-Films , en plus de son activité de mise en valeur de la vie islaise par des anciens et nouveaux films, organise des séances de ciné club.
Depuis l'été 2009, Oya-Films propose aussi des projections en plein air sur la place des Sabias.

1---Sabias-copie-1.jpg

La plage des Sabias à la tombée de la nuit (Au loin, les ruines du Vieux Chateau - XIVè Siècle)


Ainsi, 4 fois pendant l'été, les familles de baigneurs, les pêcheurs et les plongeurs du Club Nautilus Plongée laissent la place aux projections de cinéma.
Dans une ambiance conviviale et malgré un coté amateur (dans le bons sens du terme ! ), la projection se fait grâce à un vidéo projecteur sur un écran de belle taille et avec une sonorisation correcte.
500 spectateurs environ assistent à ces projections.
Quel plaisir de revoir ces films des années 80 sous le ciel étoilé – étoiles filantes pendant Top Gun), sous l'oeil bienveillant du Vieux Château et de la pointe du Chatelet.

2---sabias.jpg

Voilà , je ferme une fois encore la page sur l'Ile d'Yeu et ses cinémas, en attendant de nouvelles informations sur le passé ou le devenir du Casino, Ciné Islais et Ciné Saint Sauveur.

Remerciements à Mr Maurice Esseul - Oya Nouvelles - La Gazette.

1 ere edition 28/11/2010

Repost 0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 21:00

Ile d'Yeu : le cinéma insulaire
Cine ilais - Yeu 2

Située à plus de 14 Kms du continent, l'île d'Yeu s'étire dans l'Atlantique. Tout d'abord l'Ile d'yeu, c'est un coin de paradis, à ½ - ¾ d'heures de bateau (2 à 6 par jour selon période et marée) avec 4 788 Ilais (source INSEE) et plus de 35 000 habitants pendant l'été.
En plus de 40 ans de vacances sur l'Ile, je me dois de rendre un hommage aux 3 cinémas qui existaient sur l'île d'Yeu.

Le cinéma à l'Ile d'Yeu, c'était 3 salles :

Le Casino des Cythises à Port Joinville -  330 places :
Casino des Cytises - Yeu
la façade principale du Casino des Cytises; L'agrandissement du batiment se fait par l'arrière.

Salle de danse, de réception, avec des fauteuils amovibles, qui a cessé son activité cinéma début des années 80 .
Sa programmation était plus populaire que les autres cinémas avec, à ses dernières heures une programmation de films bis (Western Spaghetti, Kung Fu , Fantastique et même Pornos ( les affiches de ces films étaient alors peintes en blanc par quelques personnes choquées par ces images de corps dévêtues).
Seul le petit balcon de face était équipé de fauteuils fixes - avec places numérotées, grilles des places remplies à la main par le caissier.
Casino des Cytises - Yeu2
Vu de la salle pendant les travaux (on distingue l'ancien balcon en haut à droite, qui était surplombé de la cabine de projection)

Le Casino des Cytises a connu ensuite une activité de Salles de danse , Réception, et occasionnellement Théatre et Projection , style connaissance du monde.
Aujourd'hui en travaux, il va être agrandis, rénové et devenir une véritable salle des fêtes.
Sur les photos on distingue encore le promenoir .

Le Ciné St Sauveur à St Sauveur : rue de la Missionnaire (sur la route des Soux)

Petite salle paroissiale à l'ombre de l'église de St Sauveur créée en 1962 a fonctionné régulièrement comme cinéma jusque fin années 70 / début 80.
Rebaptisée salle de la Missionnaire, des projections occasionnelles de films sur l'ile D'Yeu s'y sont déroulées jusque 2005/2006.
Cine St Sauveur - Yeu
L'entrée du Ciné St Sauveur se faisait par cette petite porte. Le batiment de la salle de projection est perpendiculaire à la rue, Longtemps le nom de Ciné St Sauveur est resté lisible en dessous de la croix.

Chaque année dans les 70s , était projeté "Harold et Maude", avec documentaires, dessins animées, coupures de courant et pellicule brûlée. On pouvait encore acheter des 1 ère classe et 2 eme classe (fauteuil en bois proche de l'écran). Mes parents se souviennent y avoir vu "Le Grand-Meaulnes" avec copies dans le désordre, et bien sûr, les scènes de baiser "censurées" par le projectionniste (main devant l'objectif).
Cine St sauveur - Yeu2
Le batiment du Ciné St Sauveur vu de la cour

A noter, que je n'ai trouvé aucune trace de cette salle de cinéma dans les annuaires Bellefaye.

Le Ciné Islais à Port-Joinville (rue du petit Chiron):

Seul survivant, il fait 216 places et est équipé en dolby stéréo digital. La salle qui comportait un balcon (350 places) , ne comporte plus qu'un orchestre en pente douce, et une petite scène. Non climatisée l'été (fournaise quand la salle est pleine), on y est bien au chaud l'hiver. Il propose environ 7 séances hebdo hors saisons, et 3 à 4 séances quotidiennes pendant l'été.
Cine Ilais - Yeu3
Le Ciné Ilais en 1995. la salle a depuis été refaite, tapissée de noir, et équipée du son dolby digital

Grâce à « la gazette annonces », voici un petit résumé de l'histoire du Ciné Islais.
C'est en 1932 que le Ciné Ilais (ou Ciné Islais) voit le jour à l'initiative de la Paroisse (comme beaucoup de cinéma de l'Ouest de la France) et de mr le Curé Coutant. Grace aux deniers des fidèles, un théâtre prend naissance. Il est vite rajouté un balcon et une cabine de projection. Le cinéma « des curés » dont le programme est annoncé le dimanche continuera ainsi jusque dans les années 70.
Repris par des laïcs (l'Associations d'Education Populaire), il fonctionne merveilleusement bien jusque dans les années 80 (où il est rénové ) et atteint jusqu'à 25 000 entrées annuelles.
Le Diocèse reprend la gestion, et décide de se séparer du Ciné ilais.
Afin de sauver son seul cinéma, la mairie loue alors l'établissement au diocèse avant de se porter définitivement acquéreur en 2003 .Un appel d'offres est effectué . La délégation de service public remporté par « Ciné 'toile » est rompue en 2007.
Pour sauver son cinéma, la mairie reprend définitivement son « Ciné Ilais » et en assure totalement la gestion.
Le programme du ciné Ilais est disponible sur le site de Neptune FM (91,9) , la radio de l'ile d'Yeu . (http://www.neptunefm.com/)
La programmation alterne aujourd'hui films grand public et quelques films d'auteurs en vo (subventions ?) ,mais on voit surtout depuis cette année des concerts se rajouter au programmes de cinéma.
Cine Ilais - Yeu
Le Ciné Ilais aujourd'hui . (On distingue le clocher de l'église Notre Dame du Port)

Repris en régie municipale par la mairie de l'ile d'yeu le 6 mai 2008, la mairie a décidé de prolonger d'un an  cette aventure, afin d'avoir une vue plus large sur plus d'une saison d'exploitation.
85yeucineilaisff20090001.jpg
En Avril 2009, le Film Français faisait paraitre un avis d'appel d'offre pour équiper la salle du Ciné Islais en numérique.

85yeucineilaisprog07090001

extrait du programme du Ciné Islais ( 15-28 juillet 2009)

Et au 15 juillet 2009, c'est fait ; Le premier film diffusé en numerique au ciné Islais est "Harry Potter et le prince de sang mélé". Cette nouvelle technique, je le pense s'implifiera l'accessibilité aux films (transport des copies 35mm par bateau ou hélicoptère.)

Je rends un hommage à ces trois cinémas qui ont joué un rôle important dans ma découverte du cinéma, et plus particulièrement au Ciné Ilais sans lequel mes séjours à l'Ile d'Yeu ne serait pas complet,
Si bien sur des iIais , associations ou publications (Oya Nouvelles) veulent témoigner et où me faire parvenir des photos, ce serait volontiers que je les publierai.

A Louis Dauphin (mon grand père) , qui a permis à toute sa famille de découvrir cet endroit magique qu'est Ile d'Yeu.


1 ere edition 13/09/2008

Repost 0
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 21:21

1Montparnos 1
Au 16 - 18 rue d'Odessa, les nouveaux Montparnos ont rouvert le 23 Novembre 2011 après 5 mois de travaux .

 

2Montparnos 3

 

Gaumont Parnasse Côté Montparnos

3Montparnos Janvier 2012 2

La façade Numerique du Montparnos en janvier 2012
Le Gaumont Parnasse Montparnos est présenté par Europalaces comme le premier cinéma zéro papier.

 

4Montparnos Janvier 2012 4
la façade Numerique du Montparnos en janvier 2012
Les 4 caissons porte affiches et le néon bleu ont laissé la place à un écran LED  de 3 mètres de large annonçant les films à tour de rôle.

 

5Montparnos Janvier 2012 7

A l'intérieur , la décoration a été entièrement refaite.l'aménagement du site a été confié à l'agence Naço.

Plus d'une dizaine d'écrans numériques annoncent les films à venir et les programmes de la semaine.

6Montparnos Janvier 2012 10

Les 4 salles ont vu leurs capacités diminuée par 2 pour un meilleur confort.
Numérotées de 17 à 20, elles sont les "nouvelles salles" du Gaumont Parnasse.

8Montparnos Janvier 2012 15

La salle 17 , aujourd'hui gradinée.
Elles peuvent accueillir respectivement 151-94-56 et 48 spectateurs vs 330-220-120 & 120 spectateurs avant les travaux.
Toutes équipées du son 7.1 , projection numérique. La salle 17 (ancienne Salle 1) est équipée d'un écran métallisé de 10 m de base pour la 3D Relief (RealD).

 

7Montparnos Janvier 2012 12

La salle 17, notez l'inclinaison possible des fauteuils
Les 4 salles ont été repensées et gradinées. Elles sont équipées de fauteuil Quinette inclinables de grande largeur (65 cm de large vs 59 cm pour le standard Gaumont).
Pour avoir testé, la salle une, les fauteuils inclinables me semblent plus un gadget plutôt qu'un atout de confort. Cela reste une question d'appréciation personnelle. Cependant, les fauteuils font du bruit lors de l'inclinaison (rappelant avec une certaine nostalgie les "Clacs" des fauteuils strapentins … ). Qu'est ce que cela donnera dans une salle comble ou dans quelques années.

Le Gaumont Parnasse côté Montparnos est un beau laboratoire pour Gaumont, qui devrait ensuite s'attaquer au Miramar et au Mistral (vestiges de de l'empire Rytmann) après la fermeture du Bienvenue Montparnasse.

 

Source Le Film Français
Repost 0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 23:07

Montparnos Facade
Inauguré en décembre 1981, le complexe "Les Montparnos" est composé de 4 salles.
MontparnasseFacade2.jpg
Situé à quelques pas du Gaumont Parnasse (Ex Montparnasse Pathé), les Montparnos est un complexe sans charme dévoué essentiellement à la VF.

Montparnosacces.jpg
Il programme souvent des films en continuation de ses cousins Miramar, Bretagne et Bienvenüe-Montparnasse. (Circuit Rytmann)

MontparnosAttente.jpg
On accède aux salles situées en sous-sol après un escalier possédant un petit lieu d'attente.

MontparnosSalle1A.jpg

 

MontparnosSalle1B.jpg

 

La Salle 1 : 330 places

2 grandes salles de 350 et 220 places et 2 salles de 120 fauteuils vous attendent.

MontparnosSalle4.jpg

La Salle 4 : 120 places

Les conditions de projections sont correctes si on accepte de faire un petit voyage de quelques années en arrière.

MontparnosMoquette.jpg
La moquette actuelle avant le relooking "Christian Lacroix" par Gaumont

L'actualité a rattrapé cette chronique. En effet , d'après le Film Français du 1 er Janvier 2010 ( déjà supposé en 2007, annoncé en décembre 2009), EuroPalaces reprend 4 salles du circuit Rytmann (Miramar, Mistral, Bienvenue Montparnasse et Montparnos) , le 5 eme cinéma, le Bretagne continue d'être exploité par Benjamine Radwanski.
Le Miramar (3 salles), jouxtant le Gaumont Parnasse est le plus interressant pour Gaumont qui y voit la possibilité d'avoir un accès sur la place , face au métro.
Mais il n'est "pas question" de recréer un Pole "Gaumont" comme à Opéra ou aux Champs Elysées , mais les "Bienvenue-Montparnass" et "Montparnos" ne devraient pas être negligés pour autant (Rénovation...).

Montparnos-Ticket0001.jpg
On peut en douter, quand on sait qu'en 1984, les Montparnos réalisait 437 425 entrées , 264 012 en 1988, 255 148 en 1991, et 105 000 entrées en 2008...

Et voilà la suite ... extrait du Pariscope du 6 Janvier 2010 (page 14° Montparnasse)
GtParnassePariscop01100001.jpg
La suite dans quelques semaines.

Mise à jour du poste de Janvier 2010

©Laurent Comar 2010

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 13:46

Compléments :

Témoignage et anecdoctes de Mr Thierry Bessac (qu'il en soit remercié !).

 

Le cinéma théatre a fermé en 1978 (départ en retraite bien mérité de Mr et Mme Jost), remplacés par mr et Mme Bessac ...

Les compléments sont rajoutés en italique . Un grand merci pour ces anecdoctes et détails, qui rappellent un visage de l'exploitation bien éloigné du tout numérique actuel.

 

1 -Villers

 

C’est face au château de François 1er, en centre ville que vous découvrirez la façade discrète du cinéma « Les Clubs » de Villers-Cotterets

Les Clubs : 12 Place Aristide Briand

2 - Villers 2011C’est en lieu et place d’une salle des fêtes construite en 1838 que se trouve le cinéma « Les Clubs ».

Transformé en théâtre en 1887/88, le bâtiment deviendra plus tard Cinéma Théâtre. C’est sous de nom de Cinéma -Théâtre qu’est référencé la salle dans les annuaires Bellefaye de 1950 à 1976 .(350 à 300 places – Maurice Jost).

Mr et mme Jost partiront en retraite en 1978.

Le Cinéma Théatre est repris par Mr et Mme Bessac et ré-ouvre en Février 1979. (les Bronzés...). Il s'agit d'une exploitation familiale : programmation, publicité, entretien.

La grande salle avait la particularité d'avoir la cabine de projection derrière l'écran. La projection se faisait avec un objectif spécifique et un écran translucide . (certains se souviennent peut-être , entre autres, du Rialto Bananas à Paris).Les spectateurs étaient étonnés de ne pas voir le fameux faisceau lumineux. Aujourd'hui, la cabine de projection a pris place dans l'ex balcon, devant l'écran.

La salle s'appelle désormais le Club 80 , en référence aux années 80.

La salle unique est rénovée et ne possède plus que 232 fauteuils, pour plus de confort.

En 1983, une deuxième salle de 97 places est crée au rez de chaussé à l'emplacement d'un petit dancing nommé le Coucou (années 60 et 70).

Il s'en suit une nouvelle façade et une nouvelle enseigne : Les Clubs.

En 1984 son nom est désormais Club 80. Il est composé alors de 2 salles (232 pl et 97 places).

Thierry Bessac nous fait part d'une anecdote sur la difficulté (déjà et encore ...) d'obtenir une copie de film porteur...:

Le représentant de Gaumont promet aux Clubs une copie du film "Le Marginal" avec JP Belmondo (moyennant comme cela se faisait à l'époque de l'achat de la copie pour 7/8000 frs - 1068/1225 € en plus des 50% de la recette*). Le directeur du Clovis de Soissons menace Gaumont de ne pas exploiter le film si Gaumont accorde la priorité à la famille Bessac.

La Gaumont tient parole et "Le Marginal" sort à Villers-Cotterets et réalise 4 000 entrées. Le Clovis programmera le film de JP Belmondo en 3 ème semaine (rappelez vous alors des copies usées qui circulaient dans les salles des petites villes de province -NDLR).

En fevrier 1982, ET de Steven Spielberg est diffusé aux Clubs 6 mois après sa sortie et réalise alors 1 800 entrées la 1ere semaine et 400 la éème semaine.(difficulté d'accès aux copies, mais délais Video/DVD/TV bien plus courts !°

3 - Villiers Juin 2009 

En 1985 la grande salle est rénovée (nouveaux fauteuils, nouvel écran et nouvelle déco).

Malgré une concurrence importante des cinémas de Soissons (6 salles) et Compiègne (7 salles), les Clubs atteignent 50 000 entrées annuelle grace à une programmation variées, des exclusivités sélectionnées pour faire face au manque d'accès aux sorties nationales, des soirées à thème (nuit du cinéma).

En novembre 1990, après 12 ans de passiosn et malgré le soutien d'un public fidèle, Mr et mme Bessac cèdent "Les Clubs"  et partent en Bretagne.

Le cinéma devient alors salle municipale.


Les Clubs de Villers-Cotterets, c’est aujourd’hui 2 salles de 130 et 97 places rénovées régulièrement. La programmation et la gestion sont assurées par la société Cinéode (Olivier Défossé), en charge entre autre des cinémas de Chauny, Tergnier …- au total 25 cinémas de la Vendée à l’Aisne.

4 - Viileirs Juin 2009

Petite anecdote :  Villers Cotterets est la ville natale d’Alexandre Dumas.  Le film  « L’autre Dumas » (Poelvoorde-Depardieu) n’a attiré que 184 spectateurs en 3 semaines alors que « Avatar » en attirait 400 en 1 semaine

 

5 - villers programme

 

 

* Je croyais qu'il s'agissait de minimum garantit en cas d'échec d'un film , et non pas d'une recette en plus pour le distributeur...

Source : L’Union – Annuaires Bellefaye

1ere parution 02/09/2011

Repost 0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 22:04

C'est en 1998, que la Maison de la Culture de Bourges accueille "Le Cinéma", la salle de cinéma Art et essai de Bourges.

Salle de 110 places , équipée en dolby stéréo , elle est appelée sobrement "Le Cinéma".

Suite à des travaux de réhabilitation de la Maison de la Culture : Rénovation du Grand Théatre (776 places) et du Petit Théatre (297 places) et nombreuses mises en conformité, "Le Cinéma" doit déménager.

 

Le Cinéma : 12 Boulevard Clémenceau

Le-Cinema-Clemenceau.JPG

Après des recherches de lieux acceuillant (les anciens cinéma Jacques Coeur sont même envisagés), c'est le foyer Saint-François qui est choisi.

C'est le Mercredi 7 décembre 2011, que "Le Cinéma" s'installe pour 2 ans environ Boulevard Clémenceau 

Il s'agit d'une belle et grande salle.

 

 A suivre

 

ps : la fin de mon vieux ordi Mac (après presque 10 ans de bonset loyaux services), m'empêche momentanément un suivi régulier de mon blog...

Repost 0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 18:16

Le Patin : Grande Rue

1---Chaville-Le-Patin-1914.jpg

CP Le Patin vers 1910 – collection privée 

 

Le livre « Le Cinéma et Les Hauts-de-Seine » signale l’existence d’un des plus anciens « Cafés-Cinémas » du département : Le Patin, salle spacieuse entièrement en bois. Le Patin existe toujours en 1922.


 Le Chaville : Rue Roger Salengro

2---Chaville-Traction.jpg

Le Chaville (au fond) – collection privée 

 

Le Cinéma Le Chaville est répertorié en 1932 et se tient à la place du Patin (110 Grande Rue – ou 114 Avenue Roger Salengro )

3---Chaville-DS-annee-60.jpg

Le Chaville années 60 (au fond) – collection privée 

 

1950, le Chaville est une grande salle de 640 places avec balcon (Prop. Mr Marcel Tabouret, propriétaire de l’Eden de Bougival)

4---Chaville-Essence.jpg

Le Chaville (au fond) – collection privée 

 

C’est sous la direction de Mr François Micaud (La Boite à Films à Asnières), que le Chaville est entièrement rénové (aucun travaux important depuis plus de 30 ans) dans les années 70.

 4b Le HallLe Chaville : Le Hall après rénovation – La Cinématographie Française 

 

Le hall est entièrement refait, sol en marbre, balustrade en acajou.

4t Chaville SalleLe Chaville : La Salle après rénovation – La Cinématographie Française 

 

Les murs de la grande salle sont doublés. L’ancien balcon est partiellement démoli pour recevoir des gradins de 1 mètre. Les tuyauteries disparaissent sous des coffrages. Toute l’électricité et l’éclairage sont refaits à neuf (Sté Luminux). Les fauteuils sont remplacés par des fauteuils Quinette à pied central. La salle est une symphonie en or. Moquette bouclée à damiers en deux tons de jaune eu sol, Tissu au plafond et aux murs, grand rideau de scène ceinturant l’avant de la salle.


Le 19 Novembre 69, le Chaville programme « Pas de Pitié pour les Salopards », western italiens avec Lee Van Cleef.

Le 16 Octobre 74, « Jeux Interdits » et « Les Seins de Glace »

Le 9 Avril 75 ; « un nuage entre les dents » et « un nouvel amour de coccinelle »

Le 18 Novembre 81 : « Garde à Vue » - 7 séances hebdomadaires

Le cinéma Le Chaville disparaît des programmes vers 1985.

4Q-Le-Chaville.jpgLe Chaville : La façade dans les années 90. 

 

En mai 92, l’Association pour la Recherche sur Chaville, son Histoire et ses Environs (ARCHE) annonce dans son bulletin, que le cinéma Le Chaville , racheté par la ville va bientôt être détruit. Aujourd’hui, le cinéma est remplacé par un immeuble de bureau. (Adresse actuelle 964 avenue Roger Salengro).

 

L’Atrium : 3 parvis Robert Schuman

7---Chaville-Atrium-Totem.jpg

L’Atrium 

 

En  Novembre1994, est inauguré l’Atrium (Hilbert & Associés – Architectes : Claude Jeffroy & Igor Hilbert).

Complexe regroupant une médiathèque, l’école de musique et de danse, des salles de réunion, l’Atrium possède une salle de Théatre / Cinéma de tout confort.

5---Chaville-Atrium-Facade.jpg

L’Atrium 

Avec 627 places dans sa configuration Théatre, c’est 466 fauteuils qui accueillent les cinéphiles pour les projections (en numérique depuis peu).

6---Chaville-Atrium-Affiche-Twilight.jpg

L’Atrium

 

Sources : Pariscope-Figaro-Bulletin de l’Arche- La Cinématographie Française- Le Cinéma et les hautes de Seine (ed Sogemo) 

 

Repost 0

Présentation

  • : Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • : Histoire des salles de cinéma en activité ou disparues. Hommage aux Rex, Lux, Vox, Gaumont, UGC et autres Trianon que j'ai pu découvrir lors mes ballades. Parceque le cinéma se déguste avant tout sur Grand Ecran
  • Contact

Recherche