Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 15:02

Le Brady – 39 boulevard de Strasbourg – Paris X

01CinemaParisLeBradyTicket

Retour sur ce petit cinéma parisien, hanté par les fantômes des nombreux films fantastiques qu’il projeta.

La lecture récente des livres « ça l’affiche mal » et « Mad…ma vie ! » de Jean-Pierre Putters m’a donné envie de revenir sur cette salle du boulevard de Strasbourg et remettre à jour les posts précédemment publiés.

 

02CinemaParisLeBradyFacade

 Post du 28 Mai 2008

C’est en 1956, que cette ancienne boite à musique devient salle de cinéma. Petite salle tout en longueur, elle s’appelle tout de suite Le Brady.

03CinemaParisLeBradyFacade

C’est en 1965, que le Brady commence sa carrière de salle de cinéma spécialisée dans le cinéma fantastique, épouvante et de science-fiction. « Le Monstre aux filles »  inaugurera ce long cycle de programmation.

04CinemaParisLeBradyFacadeUn cinéma mythique, pour les fans de films fantastiques. Racheté en 1994 par Jean Pierre Mocky, Le Brady a été rénové.

05CinemaParisLeBradyFacade

La Façade en Aout 1994

06CinemaParisLeBradyFacade

La Façade en Février 1996

Sa programmation a délaissé le cinéma populaire et ses doubles programmes pour des reprises et exclusivité (films de Mocky), puis maintenant pour une programmation Art et Essai (Cela aide pour les subventions !).
Personnellement j’ai fréquenté le « Bradoche » dans les années 80 pour me délecter sur son écran carré de séries B d’horreur et fantastique que l’on ne pouvait presque plus jamais voir au cinéma. Hélas je n’ai pas à l’époque pris de photos de la façade (toiles peintes) ni de la salle avec ces globes lumineux sur lesquels étaient peints des yeux…Je me souviens de l’ouvreuse qui régulièrement faisait une descente dans les toilettes pour y déloger les squatters. J’ai entrainé pas mal de copain et copines dans cet antre. Ma chère épouse a elle même été victime (au début des années « Mocky ») des approches insistantes quoique « solitaire » d’un spectateur venu là en quête de frissons autres que ceux sur l’écran… Depuis, je retourne seul au Brady, même si le public y a bien changé.

Je recommande aux nostalgiques de ces salles de quartier, 2 Fanzines : Monster Bis (Un numéro Spécial Brady) que l’on peut commander à la librairie Ciné Video au 6 rue Pierre Sémard – 75 009 Paris (l’antre de Norbert Moutier)… et Cine Zine Zone numéro spécial salles de quartier. Vous pouvez maintenant rajouter, entre autre, les chroniques de Christophe Lemaire dans Mad Movies.

Voici pour compléter justement ces ressentis sur le Brady, deux extraits de revues : La Revue du Cinéma sur les salles de cinéma Bis (Mars 1984) et un extrait de Zombi Zine N°4 de Pierre Pattin.

07CinemaParisLeBradyRevueDuCinema©La Revue du Cinéma 1984

08CinemaParisLeBradyZombiZine

©ZombiZine-Pierre Pattin

En avril 1996, JP Mocky publie un article dans le film Français annonçant que sa salle est ouverte au professionnel du 7 eme Art, pour l’organisation d’Avant-Première, conférences de presse… La salle refaite à neuf avec son écran de 6 x 3,25, son dolby A Stéréo, peut accueillir 138 spectateurs.

09CinemaParisLeBradySalle1997

La salle en Mai 1997

En 2001, une seconde salle est crée. La salle une est à la place de l’ancienne salle (90 places) et la salle 2 comporte 39 places. Les 2 salles sont alors d’un confort correct et équipées du son stéréo.  

10CinemaParisLeBradySalle1

La Salle 1 en 2005

Le Brady (Albatros) c’est maintenant 2 salles. La salle 1 a été séparée en 2 salles de 90 et 39 places équipées du son Stéréo.

11CinemaParisLeBradySalle2

La Salle 2 en 2005

En Mai 2007, le Brady (Albatros) est à vendre. La fréquentation a baissé de plus de 30%.Et malgré les subventions de 35 000 € de la Mairie de Paris, le Brady, salle indépendante risque de fermer. C’est la fin d’une salle à la programmation éclectique (Continuations et films Bollywood).

En 2008, D’après les chiffres du Films Français, le Brady doit tourner entre 250 et 400 entrées hebdo. Combien de temps tiendra-t-il ?

 

Post de Mai 2009. 

En me rendant vers la gare de l'Est,  je m’arrête pour la nième fois devant le Brady. 

Sa devanture a  été refaite, rénovée.

12CinemaParisLeBradyFacade

 

13CinemaParisLeBradyCaiseLa Caisse

Le Hall s’est orné de dorures. Mais le Brady est toujours là.

14CinemaParisLeBradyPlafond

Détails du plafond

Après quelques mois de fermeture, les représentations cinématographiques ont repris dans la salle 2 (39 places).

15CinemaParisLeBradyAcces

L'accès aux salles

Je pousse les portes, descends les escaliers vers la salle1, et là je découvre la grande salle de 95 places en plein travaux (fin des travaux).

16CinemaParisLeBradySalle1

Entièrement rénovée, elle possède maintenant une scène de 25 m2. Adieu définitivement, les globes avec les yeux peints dessus, les diffuseurs de parfum qui venaient régulièrement empuantir la salle.

Mais, bon le Brady – Albatros est toujours là, et c’est ce qui compte.

Cet été, et en attendant que le Brady « Théatre » accueille des spectacles, les 2 salles « Théatre » et « Studio » propose un programme « Bollywood ».

17CinemaParisLeBradyBollywood

J’espère pouvoir m’y rendre et soutenir à ma façon ce qui fut un des derniers cinémas populaire de quartier.

18CinemaParisLeBradyJPMocky

A noter le nouveau Site : http://www.lebrady.fr -   

 

Le Brady : fin de l'Albatros 

 Dans le Film Français du 21 Janvier 2011, est annoncée la vente du mythique Brady ( ex Brady Albatros) par Jean-Pierre Mocky à Fabien Houi (Acte Films).

Longtemps dévoué aux films fantastiques et d'horreur, le Brady était devenu propriété de Jean-Pierre Mocky dans les années 90. La programmation s'est alors orienté vers le catalogue JP Mocky et les films d'Art et Essai, avec quelques projections de films plus atypiques par rapport à la programmation des salles actuelles (Gorges Profondes , Baise Moi ...).
Une deuxième salle a été rajoutée, puis les 2 salles ont été rénovées en 2008. La grande salle de 95 places propose quelques représentations de théâtre ou café-théâtre, la salle de 39 places reste dédiée au cinéma.
Fabien Houi est en charge de la programmation depuis 2009. Le Brady a connu une fréquentation de 23 500 spectateurs en 2010 (+116% vs 2009). Depuis 6 mois, Le Brady accepte la carte UGC Illimité .
Puisse le Brady , avec une programmation plus large (ouverture aux films pour enfants) , plus pointue (films turcs) , ou à thème (films musicaux ...), continuer de vivre et fêter dignement ses 55 ans.
Jean-Pierre Mocky a depuis jeter son dévolu sur l’Action Ecoles, le transformant en Despérado.

Le Brady en Février 2013.

19CinemaParisLeBradyFacade

Je suis retourné au Brady voir « Frankenweenie » de Tim Burton. Une foule importante s’impatiente devant ce vénérable cinéma. En effet, la salle 1 y projette un film turc inédit. 

20CinemaParisLeBradySalle1

La salle 1

La salle 2 a été refaite elle aussi, et malgré sa petite taille (39 places) est très agréable et confortable.

21CinemaParisLeBradySalle2

 

22CinemaParisLeBradySalle2Bien sur, les 2 salles sont maintenant équipées de projecteurs numériques. Qui aurait un cru cela possible pour le Brady ?

23CinemaParisLeBradyHall

Le Brady propose des spectacles vivants, certains soirs dans la grande salle, un festival de films turcs inédits, des films pour enfants.

24CinemaParisLeBradyCartes25CinemaParisLeBradyPub

En 2011, Le Brady dans ses 2 salles de 100 et 39 places a attiré 25 000 spectateurs « cinéma ».

Lecture recommandée :

26CinemaParisLeBradyMonsterBis27CinemaParisLeBradyMad28CinemaParisLeBradyMadmavie

Repost 0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 21:15
L’Archipel Paris Ciné : 17 Bd de Strasbourg – Paris 10



Un peu de nostalgie avec cette salle de quartier du Boulevard de Strasbourg à Paris.
Non loin de l’ancien Scala, presque en face du Comedia (Ex Cinéma Eldorado) et du feu Cinex, à 2 pas de son concurrent le célèbre Brady, l’Archipel Paris Ciné est toujours debout.



Façade en 1994



Façade 2009

Sa façade dominée par l’enseigne « Paris Ciné » rouge et blanche et son entrée surplombée des lettres bleues de « L’Archipel » invitent à pénétrer le hall tout en longueur.



Les affiches présentent les nombreux films en continuations et les séances exceptionnelles (Concerts de musique de film, « l’enfance de l’art » ).



La caisse placée au fond du hall permet au projectionniste de faire rentrer le public et lancer rapidement les films grâce à un rapprochement des cabines de projections.
Ce 24 juillet 2009, je profitais d’un emploi du temps plus calme pour aller me délecter (en vo s’il vous plait !) du nouveau film de Sam Raimi « Jusqu’en enfer ». ( Sélectionné au Festival de Cannes , plus de 25 ans après « Evil Dead », présenté alors simplement au Marché du Film – Belle victoire !).



Et là,, après être descendu à la salle 2 j’y suis resté seul pendant quelques minutes, dans le calme et la moiteur d’une climatisation mal réglée. Je me replongeais ainsi dans l’ambiance, quelques années plus tôt lors de la projection en double programme de quelques Series B dans une salle bien remplie et peu aérée.



Je me souviens d’ailleurs, lors du début de la reconversion du Paris-Ciné en salle d’Art et Essai, d’avoir assisté à une projection où les films présentés en vo déconcertaient le publique d’habitués du Bd de Strasbourg, et où les nouveaux spectateurs découvrant ce cinéma ( recommandé par Télérama), étaient étonnés des allers et venus des spectateurs entrant et sortant de la salle pendant la projection des 2 films en permanent.
Ce soir de juillet 2009 , lorsque la projection a débuté, nous étions 5 dans la salle (La clim a été remise en route …).
La salle 1 au rez-de-chaussée, un peu plus grande, ne s’est même pas mise en route, car aucun spectateur n’était présent...



Deux particularités à cette belle salle bleue, l’entrée se fait par le côté de l’écran (ce qui était très gênant quand le Paris Ciné passait des doubles programmes), et un espace bar se trouve au fond de la salle.



L’Archipel Paris Ciné est aujourd’hui un cinéma comportant 2 salles de 120 (salle 1) et 95 places (salles 2). Toutes deux sont équipées du son Dolby Stéréo.



Avec une estimation de 400 à 500 entrées hebdomadaire, l‘Archipel fait un peu plus que son voisin le Brady.

Et maintenant un peu d’histoire…
Je vous laisse aller sur les sites « Sallesdecinema » de Philippe Celerier et « lesplusbellessallesdecinéma » pour connaître plus de détails sur ce petit cinéma de quartier créé en 1890 comme salle de spectacles , puis cinéma en 1917.
Devenu en 1962 cinéma d’exclusivité (avec l’adjonction d’une 2 eme salle en sous sol (la fameuse salle 2), son sort actuel est lié à Mr Pierre J.Dyens qui s’y intéresse en 1997, le rachète, le rénove et créé l’Archipel en 2001, lieu dédié au cinéma et à la musique de films.
C’est sur l’année de 1962 que je reviens, grâce à des archives retrouvées dans « La Cinématographie Française © ».

En 1950, le Paris Ciné est une salle de 500 places. En 1960, la salle est annoncée pour 260 places.

En 1962, décidant d’orienter différemment la programmation du Paris Ciné, Mr Trichet confie à l’architecte Georges Peynet la rénovation de sa salle et du hall. Le Paris Ciné devient Pix (260 pl) , et la petite salle en sous sol devient le Paris Ciné (100 pl) .


©La Cinématographie Française 1962



Le Hall du Pix ©La Cinématographie Française 1962

Dans la grande salle du Pix, la cabine de projection est équipée en 70MM. Les Fauteuils ont été rénovés.


©La Cinématographie Française 1962




Repost 0

Présentation

  • : Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • : Histoire des salles de cinéma en activité ou disparues. Hommage aux Rex, Lux, Vox, Gaumont, UGC et autres Trianon que j'ai pu découvrir lors mes ballades. Parceque le cinéma se déguste avant tout sur Grand Ecran
  • Contact

Recherche