Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 20:45

Petit  retour dans les caraïbes, avec une mise à jour des 2 dossiers sur les Cinéma de Saint Pierre et Sainte Marie (Mars 2009). En effet, j'ai retrouvé quelques photos prises dans les années 90, et les recherches sur le net sont venus complétées. Mais il reste encore beucoup, voire énormément d'approximations ou de détails à compléter. N'hésitez pas !

 

Les Cinémas de la Martinique en 1950 – 1960 – 2006 – 2012.

(Source Annuaire Bellefaye 1950 – 1960 – 2006- Film Français – « La Biguine de l’oncle Ben’s » de Ernest Leardé – « Rue Cases-Nègres » de Joseph Zobel – France Antilles)

 

Difficile de recenser et retracer l’histoire des salles de cinéma de Martinique. Le 1er cinéma martiniquais est ouvert à Fort de France en 1919 .

A la fin des années 80, la Martinique comptait 21 salles de cinéma. Aujourd’hui, il en reste 3 en activité : Le Palais des Congrès Madiana -  l’Atlas – L’Excelsior.

La construction du Madiana (en proche banlieue de Fort de France) accéléra la fermeture des derniers Cinéma de Fort de France.

Les années 90/2000 virent la fermeture des dernières salles paroissiales.

 

Les Anses d’Arlet :

-      Atlas (probablement avant 50 – toujours en activité en 2012)

 

Basse Pointe (Nord Atlantique ) :

-      Le Basse Pointe : 300 places. (1950 – 1960 Marcel Bedouin) -

-      Eden : 400 places. (1960 Marcel Bedouin)

 

Fort-de-France (Centre Caraïbes) :

-      Ciné Théâtre (jardins de l’hôtel de ville) – 450 places.

Théâtre en 1912

Rue Victor Severe

1919. Mr William Bardury avec accord de la mairie, organisait des séances de cinéma dans le Théatre lorsque celui-ci faisait relâche. C’est dans cette salle que furent initiées les premières séances de cinéma « sonore » de Martinique. Au temps du muet, seul un pianiste accompagnait les films. (1950 – 1960 Maxence Elysé)

Annoncé avec une capacité de 146 fauteuils en 2004

-      Gaumont – 1919 (1950 Maxence Elysé)

-      Sainte Thérèse – 600 places. (1960 Bernard Arosteguy)

-      Pax (année 50 ? – Années 70)

-      Cluny (fonctionnait encore en 95)

-      Parnasse (Route de Ste Thérèse) Année 70.

-      Colisé

-      Triomphe (1969)

-      Bataclan (Cf Terres-Sainville)

-      Cigale

-      Olympia (Fonctionnait encore en 95)


Le François (Sud Caraïbes) :

-      Familial. (1960 Maxime A.Bourgeois)

 

Le Lamentin (Centre Caraïbes) :

-      El Paraiso (600 places). (1950 - 1960 Maxence Elysé) Détruit en 1987.

 

Le Marin:

-      Salle Audiovisuel diffusant par moment des films de cinéma

 

Morne Rouge (Nord) :

-      Volcano (400 places). (1960 Elize et Cie, Adrien Pâque)

-      Etoile (205 pl) fonctionnait encore au début des années 2000

 

Pointe du Bout :

-      Un cinéma fut bâti contre le fort dans les années 70-80 au nord du corps de garde. (Béton et Tôles ondulées)

 

Rivière Pilote:

-      Santiago (1950 Jacques Conrad)

 

Sainte  Marie (Nord Atlantique) :

-  Excelsior (300 places). (1950 Maxence Elysé – 1960 Henri Parfait - 2006)

 

Sainte  Esprit (Sud) :

-  Nom inconnu : cinéma jusqu’aux années 80

 

Saint Pierre (Nord Caraïbes) :

-      Elysee (410 places). (1950 Maxence Elysé – 1960 Mme Vve Poulet - 2006)

-      Cayuga (1950 Felix Henry)

 

Schoelcher (Centre) :

-      Sainte Catherine (250 places). (1960 – Philippe Dasse)

-      Cluny 1 2 3 (Centre Commercial Cora) – 200- 125 & 80 pl – THX - 2006)

-      Palais des Congrès de Madiana (Ouverture en 1998)– 2 250 places – 10 Salles – 2012

 

Terres-Sainville (quartier de FdF)

-      Ba-Ta-Clan (500 places). - (1950 Maxence Elysé – 1960 William Bardyry)

 

Trinité

-      Eden - (1950 Maxence Elysé)

 

Le Vauclin

Salles des fêtes (175 places) – (1950 -1960 Mr Roger Confiant)

 

Vert Pré :

Le Miroir : 248 fauteuils dans les années 2000.

 

Martinique – Fort de France – Le Pax : Rue Victor Sévère / Abbé Cornu

Cette petite salle paroissiale datant des années 50, devrait connaître une reconversion. Classé par la ville comme bâtiment d’intérêt architectural, l’espace, tout en gardant sa spécificité architecturale devrait accueillir 3 salles de cinéma (Total 350 places) .Projet annoncé lors de la visite de Frédéric Mitterrand en février 2011. (source http://www.fortdefrance.fr)

1FortdeFranceCinémaPax

Photo 1 ©www.fortdefrance.fr

 

1bisMartiniquePaxFortdeFrance

Les dernières nouvelles (mars 2012) espère une ouverture pour 2013 (Budget 7M€)

 

Martinique – Fort de France – Gaumont 34 rue Lazare Carnot

René Didier, exploitant de cinéma à Cayenne, arriva après la 1ere guerre mondiale en Martinique  et passa un accord avec Mr Bardury pour l’exploitation du Ciné-Théatre.

Le Ciné-Théatre étant réservé prioritairement aux pièces de Théâtre, René Didier décida de faire construire une salle de cinéma. La salle de plus de 400 places était équipée d’un balcon (pour les spectateurs aisés) et d’un orchestre. L’estrade, devant l’écran, permettait d’accueillir des artistes. Un orchestre de musicien accompagnait la diffusion des films.

C’est dans cette salle que le clarinettiste Stellio (Alexandre Fructueux de son vrai nom), commença sa carrière en 1919 et joua ses premières biguines avant de les faire découvrir à la France Métropolitaine. Stellio fit parti de l’orchestre du Gaumont jusqu’en 1929.

C’est au Gaumont en 1930 que se déroula la 1ere séance de film sonore.

 

Martinique – Fort de France – Le Triomphe – rue Capitaine Pierre-Rose / Lieutenant Lacoste

 

2FortdeFranceCinemaTriomphe

©FranceAntilles

C’est le 23 mai 1969 qu’est inaugurée cette salle de 705 fauteuils (325 au balcon et 380 à l’orchestre.

3FortdeFranceCinémaTriomphe

©FranceAntilles

Propriété de Mr Conrad, propriétaire alors de cinémas à Saint Esprit – Rivière salée et Rivière-Pilote.

 

Martinique – Saint Esprit  - Cinéma – 52 rue Gueydon

Construction vraisemblable dans les années 70. Cinéma jusqu’aux années 80. Depuis, Temple d’Evangélistes Pentecôtistes du plein évangile.


4StEspritCinéma

 

©Conseil Régionale de Martinique

 

Martinique – Saint Pierre – Elysée – Rue Lucy

 

Entre la plage, et quelques plongées dans le Nord Est  avec Norcasub et son très sympathique responsable Laurent, ça a été plus fort que moi…

5StPierreCinémaElyséeen98

Au hasard d’une ballade dans Saint Pierre ( détruit en 1902 par l’irruption de la montagne Pelée ), je suis retombé sur le cinéma L’Elysée, qui depuis 1998 n’a guère changé.

6StPierreCinémaElyséeen2009

En 1960 , cette salle unique à Saint Pierre comportait 410 places.

7StPierreCinémaElyséeen2009

Dans un document de 2004 sur la concurrence en matière de distribution Cinématographique en Martinique, il est précisé que l’Elysé offrait 130 places et 8 séances hebdomadaires. (Bien que en 98, le cinéma semblait bien fermé)

8StPierreCinémaElyséeen2009

 

Martinique – Trinité – L’Eden

213 sièges

9MartiniqueCinemaEdenTrinite

 

Martinique – Fort de France – Olympia

Lors de son 2eme Anniversaire

10MartiniqueFortdeFranceOlympia

©Archives départementales de Martinique-Fond Marcel Mystille

11MartiniqueCinemaOlympiaFortdeFrance

 

12MartiniqueCinemaOlympiaFortdeFrance 1

 

Comportait 3 salles dont une équipée en THX

 

Martinique – Fort de France – Rue Victor Severe - Cine Theatre

La Façade du Ciné-Théâtre en Janvier 1995

13MartiniqueCinemaTheatreFortdeFrance

 

Martinique – Sainte Marie -  L’Espace Excelsior

 

A quelques pas de l’église, L’Excelsior se dresse depuis 1959.

14MartiniqueExcelsior SteMarie

En 1981, L’Excelsior est fermé pour raison de sécurité. Mais en 1991, la municipalité rachète le cinéma.

15MartiniqueExcelsior SteMarie

C’est en 1997, que la municipalité inaugure le nouvel Excelsior ,

Cinéma de proximité pour les samaritains et les habitants du Nord Atlantique.

16MartiniqueExcelsior SteMarie

En 2005, l’Excelsior ferme pour rénovation et rouvre modernisé et flambant neuf avec un nouvel espace d’accueil et détente, un espace de restauration, et surtout une salle de 234 places et un écran panoramique.

17MartiniqueExcelsior SteMarie

L’Excelsior fonctionne toujours, mais ses clients regrettent un manque de communication total concernant la programmation de la salle.

 

Martinique – Vert Pré – Le Miroir

18MartiniqueCinemaVertPre

©www.patrimoines-martinique.org – Fond Max Bourgade

 

Martinique – Les Anses d’Arlet – L’Atlas.

 

Ce petit cinéma de 90 places est toujours en activité. Un article de l’Express (2003), relate le parcours du projectionniste – directeur de cette petite salle : Athanase Dorival.

19MartiniqueCinemaAtlasLesAnsesDarlet

Agé de 66 ans à l’époque de l’article, Mr Dorival s’occupait alors de l’Atlas de puis presque 50 ans. Adolescent, Sa carrière commence au Pax (Salle paroissiale de Fort de France) et consiste à couper les scènes jugées non morales par le curé.

C’est jeune adulte qu’Athanase Dorival devient Directeur-Projectionniste-Ouvreur de l’Atlas.

20MartiniqueCinemaAtlasLesAnsesDarlet

La petite salle de fauteuils rouges est équipée du son dolby surround. Séances les Mercredi, Vendredi, Samedi et Dimanche.

Le bâtiment vieux de plus d’un siècle, est repris par la municipalité et continue de vivre comme cinéma grâce à la passion d’Athanase Dorival pour le cinéma en salle.

Merci à mon cousin Jean Dauphin pour ces photos de l’Atlas.

 

 

En 2004 , l’exploitation cinématographique en Martinique, Guadeloupe et Guyane est à 80% dans les mains d’une même famille d’exploitant.

Maxence Elysé se lance dans l’exploitation cinématographique en 1939 pour étendre rapidement son empire à la Guadeloupe et la Guyane.

Comme en France jusqu’à la fin des années 90, il existe les salles de première exclusivité diffusant les films qui viennent juste de sortir, puis les films de seconde exclusivité qui obtiennent les films de 5 à 15 semaines après Fort de France.

 

Les sociétés Filmdis et Cinégosar assurent la distribution des films aux Antilles Françaises. La Société Fimdis achète les droits de diffusion des films des films pour la Martinique (Sté CCEL et Madiana Congrès) , la Guadeloupe (Cinésogar et d’Arbaud) et en Guyane (SGS).

En Martinique le CCEL exploite les salles suivantes en 2004 :

-      L’Elysée de Saint Pierre (130 places) , mais qui déjà semblait bien fermé en 1998

-      L’Eden à la Trinité (213 places) – ne semble plus en activité en 2009.

-      L’Olympia (avenue des caraïbes) à Fort de France (3 salles dont 1THX et 461 fauteuils) . ne semble plus en activité en 2009. Construit en 1991, pour faire face au développement de la vidéo.

-      Ciné Théatre à Fort de France (146 places) . ne semble plus en activité en 2009.

-      Et le nouveau complexe ; Le Palais des Congrès de Madiana, à Schoelcher (banlieue de Fort de France) ; 10 salles  de 111 à 417 places toutes équipées du son THX ( c’est pas en métropole qu’on a ça !!!). Ce multiplexe est inauguré en 1998 par les membres de la famille Elysé.

 

Quelques salles indépendantes, liées à Filmdis pour leur programmation :

-      L’Excelsior de Sainte Marie – Salle communale de 239 sièges (toujours en activité en 2009).

-      L’Etoile au Morne Rouge, salle de cinéma de 205 places gérées en 2000 par l’office du tourisme. Belle salle moderne avec estrade.

-      L’Atlas des Anses D’Arlet. Une petite salle de 90 places, au confort moderne.

-      Le Miroir du Vert-Pré (au Robert)  avec ses 248 fauteuils pour une petite commune. (projection épisodique ?)

-      Salle Municipale (120 places)  au Marin. (probablement fermée)

-      Ciné Théatre du Lamentin

 

Il reste donc 3 cinémas en activité régulière en 2009 :

L’Exelsior, L’Atlas et Madiana.

 

Ces informations venant d’informations glanées de droite à gauche, merci de les compléter ou les corriger.

 

Et pour finir ce bâtiment, ressemblant étrangement à une salle de cinéma… si vous avez des informations…

21Inconnu

 

Repost 0

Présentation

  • : Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • : Histoire des salles de cinéma en activité ou disparues. Hommage aux Rex, Lux, Vox, Gaumont, UGC et autres Trianon que j'ai pu découvrir lors mes ballades. Parceque le cinéma se déguste avant tout sur Grand Ecran
  • Contact

Recherche