Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 21:36

Les premières projections des films des frères Lumières se font dès 1901. Les premières projections ont lieu sous chapiteau, au théâtre de la Cohue ou au patronage Saint François (qui deviendra salle de La Garenne.).

L’Eden : 7 rue Pasteur

 

La façade en Aout 2009 - on distingue les batiments du nouvel immeuble d'habitation.


Il reste au 7 rue Pasteur, (en face d’une maison de retraite), la superbe façade d’un ancien cinéma : l’Eden.

En 1911, est construite à cet emplacement une salle de Skating (très en vogue à l’époque). C’est en 1922, que Robert Damilot (Artiste peintre et décorateur  spécialisé dans les décors de théâtre, décoration de salles de cinéma, théâtre et de spectacles. -1889 / 1976 ) achète la salle de « Roller Skating ».
Sous sa direction, une nouvelle façade Art Déco est réalisée. La salle de 900 à 700 places (selon les sources), propose un orchestre, un balcon et un promenoir.

La façade réalisée par Antoine Ronco et Maxime (La signature figurait sur la façade), représente des motifs floraux et végétaux.


Au centre, se détache un oriel destiné à la cabine de projection.


Racheté en 1966, le cinéma est rebaptisé Comédia et Universel. Espérant programmer des spectacles autres que cinématographiques, l’entreprise est compromise suite à l’ouverture du Palais des Arts.
En 1976, l’Universel est annoncé pour une capacité de 850 spectateurs.
En 1981, l’Eden change de main et devient propriété de la Société Holley de Brest.. Le bâtiment est agrandi en hauteur et par l’arrière. Il comporte maintenant 3 salles de 225, 156 et 128 places.


En décembre 2003, l’Eden tire le rideau définitivement malgré la création d’une association de défense du site : « A l’Ouest d’Eden ».


A l’été 2009 ; viennent de s’achever les travaux de l’immeuble d’habitation qui remplace le cinéma. Il ne reste de l’Eden que la façade repeinte et entretenue.
Cette conservation est un miracle, car le bâtiment ne semble pas être inscrit à l’inventaire des monuments historiques.

Cinéville La Garenne : Rue Jehan de Bazvalan - 12 rue Alexandre le Pontois.


Déjà au début du siècle, l’abbé Guillaume proposait des représentations cinématographiques dans les locaux du patronage Saint François.
C’est en 1925 que l’Abbé Guillaume fait construire le salle de La Garenne (1 000 places). Les murs de la salle étaient alors décorés de panneaux représentant des sites et monuments du Morbihan (Peintre Victor Guesde).


En 1951, la salle connaît des réaménagements (entrées sur la rue), mis en oeuvre par l’architecte vannetais Guy Claubert de Clery (église Saint Pie X - Vannes – construite en béton)
Avant 1970, la Soredic devient propriétaire de la salle de cinéma La Garenne (capacité 759 fauteuils). Déjà en 1976, Jacques Guillon gère le Cinéma La Garenne.
Comme beaucoup de ses confrères, La Garenne devient un complexe de 3 salles (entre 1984 & 1976 : 354pl-190pl et 82 places)

ltiment L'arrière du batiment

Aujourd’hui le Cinéville La Garenne comporte 5 salles de 316 à 75 fauteuils.
Après l’ouverture en 200 du Cinéville Parc Lann (en extérieur de la ville), la Soredic a passé une convention entre la mairie de Vannes et l’association Cin’écran (crée en 1998) afin de promouvoir la programmation d’ »Art et Essai , qualité et VO ». En contrepartie, la ville de Vannes aidera fiscalement et financièrement l’association Cin’écran dans l’organisation de manifestations.

Photo des affiches annonçant les programmes des Cinévilles.


Le pari semble tenu, les spectateurs apprécient une programmation pointue et curieuse, et les séances comportent peu de publicité.

Le Royal : 19 rue Joseph le Brix

En remontant vers l’Hotel de Ville de Vannes, on découvre ce qui fut le cinéma Le Royal.
C’est en 1934, que Fernand Leonce, propriétaire du cinéma Molière de Douarnenez, décide, une fois n’est pas coutume, de construire une salle de cinéma à l’emplacement d’un garage.



Le Royal ouvre en 1936. La façade est étroite. L’entrée est surmonté d’un oriel (sorte de bow window) à deux niveaux. L’accès à la salle se fait par le couloir. Le Royal a conservé jusqu’à sa fermeture sa salle unique de 500 places environs comportant orchestre et balcon.
Fermée le 23 Octobre 2001, la salle est restructurée et abrite aujourd’hui un grand magasin de livres, disques et DVD.

Le Cinéville Parc Lann : Zone Commerciale Parc Lann


Le 18 Novembre 2005 ; la Soredic inaugure le Cineville Parc Lann. Multiplexe de 7 salles situé derrière l’hypermarché Leclerc, le Cinéville Parc Lann propose des salles confortables équipées des dernières technologies. Mais ce petit multiplexe reste bien froid avec son grand hall et ses salles aseptisées.


A noter qu’en juillet 2007, le Cinéville a été victime d’un cambriolage au tractopelle. La verrière est détruite et le coffre fort avec plus de 40 000 est emporté.


 

Le Hall et les Caisses

Le comptoir à confiseries

L'accès aux salles

La salle 6

D’après le CNC, Vannes avec plus de 50 000 habitants et 494 000 entrées en 2006, est en tête des villes de Bretagne pour sa fréquentation par habitant.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • : Histoire des salles de cinéma en activité ou disparues. Hommage aux Rex, Lux, Vox, Gaumont, UGC et autres Trianon que j'ai pu découvrir lors mes ballades. Parceque le cinéma se déguste avant tout sur Grand Ecran
  • Contact

Recherche