Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 19:31

Cachan : La Pléiade

 

01-CachanCinemaLaPleiadeFacade.JPG

 

C’est au début du XX ème siècle que le cinéma fait son apparition à Cachan. Il s’agit d’un cinématographe ambulant qui s’installe place Gambetta les week-ends et jours fériés.

Non loin de la fontaine, une petite salle provisoire s’installe place Gambetta.

 

La Pléiade : 1 rue Mirabeau – 12 Avenue Cousin de Méricourt

 

Le début des années 30 voit l’arrivée de la première réelle salle de cinéma de Cachan.

17-CachanCinemaPleiadeTicket.jpeg

Nommée tout d’abord l’Arlequin, cette belle salle devient Cachan Palace. En 1950, cette salle de 812 places appartient à Mr Robert Jarrety.

02-CachanCinemaLaPleiadeCachanPalace.jpeg

Source « Parcours du Cinéma en Ile de France » – Jacques Kermabon 1995

Le Cachan Palace fermera en 1965.

C’est grâce à la commune de Cachan que le Cachan Palace va éviter d’être transformé en garage. D’importants travaux de rénovation sont effectués par l’architecte Henri Bourdon.

03-CachanCinemaLaPleiadeGrandeSalle.JPG

Source La Pléiade

C’est ainsi que le 30 Janvier 1970, la Pléiade, superbe salle de 550 places, est inaugurée par l’actrice Annie Girardot (Le ruban étant remplacé par un morceau de film).

04-CachanCinemaLaPleiadeInaugurationAnnieGirardot.JPG

Inauguration de la Pléiade , par Annie Girardot en présence de Mr Jacques Carat (Sénateur-Maire). Source La Pléiade

La Pléiade est alors une des plus belles et plus moderne salle de la banlieue parisienne.

05-CachanCinemaLaPleiadeAffiches.jpg

Affiches du programme.

 

Aujourd’hui, comme il y a 40 ans, la Pléiade affiche toujours son programme hebdomadaire sur les panneaux des communes limitrophes (même jusqu’à Sceaux), avec toujours cette impression bicolore d’un autre temps.

06-CachanCinemaLaPleiadeAnnees70.JPG

Dans les années 70 – Source La Pléiade

C’est dans les années 70, que j’ai connu la Pléiade pour la projection en reprise de « Jour de Fête » de Jacques Tati. Il s’agissait d’une des salles les plus modernes de la banlieue sud de Paris. En 1978, la Pléiade dépendait du groupe Parafrance.

En 1981, la grande salle est restaurée et une deuxième est créée sans toucher au volume de la grande salle. (Architecte De Montaut)

07-CachanCinemaLaPleiadeAnnees80.JPG

En 1984 – Source la Pléiade

En 1989, une troisième salle est construite de l’autre côté du bâtiment, permettant ainsi d’élargir la programmation.

08-CachanCinemaLaPleiadePlan

Plan de La Pléiade

09-CachanCinemaLaPleiadeSalle2.JPG

10-CachanCinemaLaPleiadeSalle2.JPG

La Salle 2 en 2013.

Récemment la façade et le hall ont été repensés.

11-CachanCinemaPleiadefacade2002.jpg

La Façade en Mars 2002 ©http://zifram.dyndns.org.

12-CachanCinemaPleiadefacade2013.JPG

La Façade en Mars 2013

 

La Pléiade annonce fièrement son nom et son programme sur son fronton, et le hall modernisé est configuré pour assurer un meilleur flux du public et permettre l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

13-CachanCinemaPleiadeHall.JPG

Le Hall en 2013

Depuis 2012, les 3 salles sont équipées de projecteurs numériques.

14-CachanCinemaPleiadeHall2013.jpg

Le Hall en 2013

15-CachanCinemaPleiadeSalle12013

La Grande Salle en 2011 ©Cin’etudes

La Pléiade est un cinéma indépendant dont la programmation est assurée par UGC. Chaque semaine, 3 à 4 films sont proposés. Et le mardi, un film Art et Essai est programmé dans une des deux petites salles.

Salle 1 : 470 places

Salle 2 : 180 places

Salle 3 : 130 places

 

Quelques Chiffres  (Source CNC – Films Français) :

16-CachanCinemaPleiadeEntrees.png

 

Spéciale dédicace à la famille Trousseau qui m’a fait connaître La Pléiade et Jacques Tati (même si, au risque de choquer certains, je n’ai jamais vraiment beaucoup aimer son œuvre…) et à mon toujours copain de maternelle , Patrick.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • Salle de Cinéma, le Vrai Cinéma
  • : Histoire des salles de cinéma en activité ou disparues. Hommage aux Rex, Lux, Vox, Gaumont, UGC et autres Trianon que j'ai pu découvrir lors mes ballades. Parceque le cinéma se déguste avant tout sur Grand Ecran
  • Contact

Recherche